Le ministre de la Culture défend le bilan de sa politique culturelle

Le ministre de la Culture défend le bilan de sa politique culturelle
Source : Telquel.ma
13/11/2016 12:50

Invité aux Etats généraux de la culture, Mohamed Amine Sbihi, a donné le résultat de sa politique culturelle depuis 2012 qu’il estime « positif », même s’il est critiqué par des acteurs du milieu.

Accompagné d’un clown fardé de blanc, le ministre de la Culture a été reçu sur un tapis rouge jusque dans le grand chapiteau du théâtre Nomade. Dans le cadre des Etats généraux de la culture organisés dans les anciens abattoirs de Casablanca, Mohamed Amine Sbihi a été invité vendredi 11 novembre pour détailler le bilan de ses quatre années au ministère de la Culture sous le précédent gouvernement de Benkirane.

L’homme du Parti du progrès et du socialisme a reconnu que « la culture a toute sa place dans la société marocaine mais que le ministère n’a pas mis en place une stratégie nationale à long terme », contrairement au tourisme et à l’agriculture. « Il est temps qu’une véritable politique de la culture se développe alors que le Maroc a les moyens », estime Mohamed Amine Sbihi.

Des propos dont se réjouit Aadel Essaadani, coordinateur général de l’association culturelle Racines : « On commence à parler de politique culturelle en utilisant les bons termes. On ne parle plus de poésie ou de philosophie mais bien de budget et de projets culturels au sens plus large, comme le théâtre ou le cirque. »

...

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale