Craintes au sein des réseaux de centres de visite technique

Craintes au sein des réseaux de centres de visite technique
Source : Le360.ma
14/11/2016 23:45

Le ministère du Transport réclame la restitution de la caution bancaire versée par erreur aux nouveaux centres de visite technique lors de l’autorisation définitive. Or, celle-ci devait servir de garantie pour l’obtention de la certification ISO 17020.

Certains centres de visite technique s’apprêtent à vivre des moments difficiles. Dans son édition du jour, L’Economiste révèle que, «lorsqu’ils ont obtenu l’autorisation définitive d’exercer, le ministère du Transport leur a retourné, par erreur, la caution bancaire qu’ils avaient déposée lors de la soumission à l’appel à concurrence». Sauf que le ministère devait garder cette caution comme garantie pour obliger les nouveaux centres de visite technique à s’engager dans la certification ISO 17020 dans un délai de deux ans après la date d’ouverture.

S’étant rendu compte de l’erreur, le ministère a mis en demeure, par fax, les centres concernés, exigeant la restitution de la caution bancaire. Pire, «il vient de leur adresser un nouveau courrier, cette fois-ci par voie recommandée, leur accordant un délai de 15 jours pour déposer une caution bancaire». Passé cette échéance, leur autorisation d’exercer leur sera retirée. Un vent de panique souffle chez certains opérateurs, sachant que les banques ne peuvent fournir une caution pour des marchés ayant déjà été attribués. ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale