Traitement des eaux usées et développement durable : Premier bilan encourageant pour la Radeema

Traitement des eaux usées et développement durable : Premier bilan encourageant pour la Radeema
Source : LesInfos.ma
17/11/2016 14:55

La régie autonome de distribution d'eau et d'électricité de la ville ocre dévoile les résultats de l'exploitation de son grand projet de traitement et réutilisations des effluents de Marrakech. Une initiative prometteuse inscrite dans la transition écologique empruntée par le Maroc.  

Marrakech vit au rythme de la COP22. Depuis le 7 novembre, les annonces et initiatives vertes fleurissent au Maroc et symbolisent la nouvelle orientation durable empruntée par le royaume. Un acteur principal de la ville ocre ne déroge pas à cette dynamique. En effet, la Radeema, régie autonome de distribution d'eau et d'électricité de Marrakech, qui se targue de répondre aux nombreuses exigences d'éco-responsabilité, présente les chiffres encourageants de son installation de traitement et réutilisation des eaux usées de la ville et « du séchage solaire des boues ».

Inaugurée en 2011 par Mohammed VI, cette installation innovante se présente comme une pièce maîtresse dans le développement durable de la région. Et pour cause! Au prix de nombreux efforts, le projet de la Radeema, qui a nécessité un investissement global de 1,232 milliard de DH, permet le traitement des effluents de la ville dans un périmètre d'action de plus de 24.000 hectares.

Ce programme génère ainsi pas moins de 33 millions m3 « d'eau alternative et renouvelable» destinée à l'irrigation des multiples espaces verts de la ville, qui compte notamment pas moins d'une dizaine de parcours de golf.

Outre ce souci de retraitement, l'installation de la régie marrakchie s'engage à réduire son impact environnemental en diminuant ses émissions de gaz à effet de serre. Elle y parvient en recourant au « système de cogénération pour la valorisation du biogaz potentiellement productible par la même station ». Ce système lui permet ainsi de « s'auto-alimenter à plus de 50% en énergie » et réduit par ailleurs de plus de 62 000 tonnes eq. CO2 par an de gaz à effet de serre.

Sur cette même lancée, la Radeema engage de nouveaux projets, lancés en 2016, tels que le séchage de boues épurées. Toujours dans une logique de préservation de l'environnement, le séchage de boues extraites de la station d'épuration des eaux usées produit 120 Mwh d'énergie thermique par jour. Pour un investissement de 143 millions de DH, ce programme de séchage des boues usées traite non moins de 215 tonnes par jour.

A travers ses nombreuses initiatives, la régie autonome de Marrakech, s'ancre également dans une consommation énergétique responsable et annonce la poursuite de ses engagements dans le développement urbain de la ville.  

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale