Festival du film de Marrakech: Où est le Maroc? Où est l’Afrique?

Festival du film de Marrakech: Où est le Maroc? Où est l’Afrique?
Source : Lesiteinfo.com
05/12/2016 13:15

Pour sa seizième édition, le festival du film met à l’honneur le cinéma russe. La compétition officielle proposera des films venus de tous les continents. Le Maroc y reste toujours trop peu représenté.

Présidé par le cinéaste hongrois Béla Tarr, Ours d’argent au festival de Berlin, en 2011, pour son film Le Cheval de Turin, cette nouvelle édition continue de s’adresser à un public passionné de cinéma. Quatorze films sont en compétition et concourent pour l’obtention de l’Etoile d’Or. Le cinéma européen est toujours largement représenté. Plusieurs longs-métrages sont d’ailleurs l’objet de co-productions entre différents pays. Le festival ouvre toujours ses portes aux créations des autres continents. Les spectateurs pourront ainsi découvrir des joyaux du cinéma iranien, taïwanais ou chinois.En dehors du film réalisé par Oliver Schmitz, Shepherds and Butchers, qui se déroule en Afrique du Sud, à l’époque de l’Apartheid, les films africains brillent par leur absence. Il est étonnant qu’aucun film marocain n’ait ainsi été sélectionné. Les Journées cinématographiques de Carthage qui ont eu lieu, en Tunisie, du 28 octobre au 5 novembre dernier, ont mis à l’honneur des cinéastes sénégalais, syriens, tunisiens ou égyptiens. Le Maroc était, entre autres, représenté par le film décapant du plus prometteur des réalisateurs marocains : Starve your dog d’Hicham Lasri.Le cinéma russe à l’honneur Le festival rendra hommage à l’un des cinémas les plus engagés, mais aussi les plus dissidents, de l’histoire. De Sergueï Eisenstein à Pavel Lounguine dont on suivra avec intérêt la Masterclass, en passant par Alexandre Sokourov, Nikita Mikhaïlkov ou Andreï Tarkovski, le cinéma russe est inséparable de l’épopée soviétique et de son déclin. Plusieurs grands classiques seront ainsi projetés, en marge de la compétition.Une plus grande diversité apparaît, cependant, dans l’annonce des projections hors compétition officielle. On retrouve ainsi les noms de Nassim Abassi qui présentera son dernier film Mon oncle – Aammi, du réalisateur libanais Wissam Charaf avec Min Assamah (Tombé du ciel) ou du réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly avec un film intitulé Wulu. ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale