Portrait. Badr Dean, un rebelle propre sur lui

Portrait. Badr Dean, un rebelle propre sur lui
Source : Telquel.ma
06/12/2016 16:35

Derrière la dernière reprise réussie en date de Lmaricane, un jeune chanteur au parcours atypique. Badr Dean pour les intimes, Rebel Moon pour le public.

« Vira, comme on dit aujourd’hui. Balancé le 17 novembre dernier sur la Toile, ce premier clip de Rebel Moon vient de dépasser, à l’heure où nous écrivons, les 15 000 vues. “Je ne comprends pas cet emballement, nous avoue Anis Hajjam, notre unique critique de rock national patenté (ex-RTM Chaîne Inter, ex-2M, actuellement Radio Mars). Elle est bien, sa version de Lmaricane, mais il y en a eu tant d’autres et de tout temps ! Je donne ma langue au chat.” Pour Jalil, un musicien-interprète, tendance pop-folk anglo-saxonne, la trentaine, écumant actuellement, à titre professionnel, divers piano-bars et autres pubs casablancais, il n’y a là aucun mystère : “Il a une  belle voix, très bien posée, avec, en arrière-fond, un véritable grain, un peu rauque, qui donne, justement, ce côté rock qui réactualise le standard. Les arrangements sont nickels, modernes, mais respectueux de la mélodie traditionnelle.”

Un Rachid Taha qui chanterait juste

Le son de cloche le plus intéressant — car le plus neutre — de ce micro-sondage nous vient du très jeune manager, Yassine Bencheikh, 23 ans, Franco-Marocain, travaillant dans les milieux du rap français depuis l’âge de 13 ans. De passage à Casablanca, après un séjour californien de formation, nous lui faisons écouter la chanson que, lui, ô miracle, n’a jamais entendue de sa vie. Verdict ? “Dieu sait qu’il ne s’agit absolument pas de la zik que j’écoute habituellement, mais j’adore cette ritournelle. Elle est du genre à s’incruster dans la tête. Elle me rappelle Ya rayyeh de Dahmane El Harrachi, reprise par Rachid Taha. Mais un Rachid Taha qui chanterait juste, éclate-t-il de rire. Ce qui n’est pas tout à fait le cas de notre rockeur rebeu préféré… ” Et le clip, qu’en pensent-ils ? Pour Jalil, “C’est propre, carré, bien fait.” Yassine Bencheikh est tout aussi positif : “C’est vrai qu’on pourrait être agacés par le côté un chouia trop cliché de la blonde et du beau rebeu ténébreux qui nous la jouent amoureux, façon un peu trop sitcom, mais au final, c’est sauvé par les images qui sont douces et belles. J’aime surtout celles de la fin avec la piscine vide. Non, croyez-moi, le clip est largement au-dessus du lot de daubes qu’on produit actuellement dans le métier. C’est un bon produit pour les jeunes. Je pense particulièrement aux jeunes filles de banlieue qui en ont marre du rap qui reste plus un trip de mecs.”

De Marrakech à Montréal, en passant par Imessouane

Mais qui est donc ce beau rebeu ténébreux ? La biographie officielle, à l’intention de la presse, ne dépasse pas la dizaine de lignes. “C’est voulu, nous répond Michael Grégoire, le manager montréalais de l’artiste maroco-canadien. Rebel Moon tient à séparer vie privée et vie publique.” Nous, on veut bien, mon bon monsieur, mais ça ne nous alimente pas un article. Heureusement que nous avons eu la chance de croiser l’artiste en personne lors de son séjour, au printemps dernier, au Maroc, pour les besoins du tournage de la partie marrakchie du clip. Nous nous sommes posés et avons, peu à peu, patiemment, gagné sa confiance et, par la même occasion, glané quelques informations sur son parcours. Badr Jennaoui, pour l’état civil. Badr Dean, pour les intimes. Rebel Moon, pour le public. Nous ne donnons pas la date de naissance, histoire de ne pas interférer avec l’image de l’éternel adolescent rebelle qu’il est censé représenter le plus longtemps possible. Mais nous pouvons vous rassurer, le jeune homme est vraiment jeune. Né dans la médina de Marrakech dans une famille plutôt aisée. Donc, école privée de type français. Mais, à un moment donné, les revers de fortune du paternel le renvoient vers l’école publique. Plus qu’une blessure d’enfance, due au déclassement social, c’est d’un véritable traumatisme qu’il parle. ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale