Croissance : L'avenir du Maroc

Croissance : L'avenir du Maroc
Source : Le360.ma
14/12/2016 00:30

La Banque africaine de développement (BAD) vient de livrer ses prévisions concernant la croissance et la dette au Maroc. Les détails.

La Banque africaine de développement (BAD) vient de livrer ses prévisions pour l'Afrique du Nord, nous annonce L'Economiste dans son édition du 14 décembre. L'économie marocaine devrait enregistrer un rebond de 3,5% en 2017, contre 1,8% pour 2016. Un taux qui se justifie par la baisse de production anticipée dans le secteur de l'agriculture. En effet, la campagne agricole 2016-2017 s'annonce bien.

Il y a quelques semaines, le FMI a annoncé une croissance autour de 4,4% en 2017 grâce à la reprise agricole et à une meilleure performance des activités non-agricoles. Elle devrait se stabiliser autour de 4,5% à moyen terme, sur la base de la mise en œuvre des réformes en cours.

Pour la BAD, l'investissement public est l'un des moteurs du dynamisme économique du pays. De grands projets d'infrastructures sont à l'oeuvre dans les ports, les chemins de fer et les réseaux routiers, pour intégrer le pays dans l'économie mondiale, dynamiser son intégration territoriale et réduire les inégalités. Pour l'instant, cet investissement n'est pas relayé par le secteur privé. L'investissement direct étranger au Maroc avait progressé de 6,8% à fin novembre 2015 pour atteindre plus de 3,2 milliards d'euros.  ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale