Evolution du Covid-19 au Maroc

15328
confirmés
243
décès
11827
guérisons
Avoir de beaux cheveux en été, c'est possible ! France : Enquête sur des fraudes « massives » au chômage partiel Transport routier de voyageurs : Reprise timide mais effective selon la tutelle Vaccins contre le Covid-19 : L'OMS demande un accès équitable pour les africains Hors «opération exceptionnelle», les frontières resteront fermées le 15 juillet La CNDP lance deux programmes pour la protection des données à caractère personnel Officiel : L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 10 août Les Français résidant au Maroc priés de ne pas quitter le Royaume Afrique du Sud : Plus de la moitié des enfants vivent dans la pauvreté Déclarations d'impôt : "Trump est un citoyen comme les autres", confirme la Cour suprême

Le dernier roman de Driss Ksikes bouscule les préjugés !

Le dernier roman de Driss Ksikes bouscule les préjugés !
Source : Lesiteinfo.com
11/01/2017 00:00

Romancier, dramaturge, essayiste, Driss Ksikes réhabilite dans un dernier roman passionnant la figure, controversée en son temps, du philosophe arabo-musulman, Ibn Rochd. Au détroit d’Averroès est un roman prenant partie pour la libre pensée, en des temps désespérants d’obscurantisme galopant. 

Dans le tableau du peintre de la Renaissance italienne, Raphaël, L’École d’Athènes, on aperçoit parmi les nombreux figurants entourant les philosophes grecs Platon et Aristote, le philosophe arabo-musulman du XIIe siècle, Averroès, petit-fils du cadi de Cordoue, cadi lui-même et médecin attitré du sultan almohade Yaâcoub Al Mansour qui provoquera sa perte. « Ibn Rochd-Averroès, écrit Driss Ksikes, dans un dernier roman fulgurant de beauté et d’intelligence, sont peut-être les deux faces d’un astre perdu ». Pour interroger le legs du philosophe, le romancier imagine quelle forme pourrait prendre aujourd’hui un travail luttant contre l’obscurantisme et interrogeant la réception d’une œuvre souvent méconnue.

Un legs dormant

Adib, le protagoniste du roman, est professeur de philosophie, dans un lycée de Casablanca. Il est aussi chroniqueur radio et propose à ses auditeurs une série d’émissions consacrées à Averroès. Soucieux de transmettre l’héritage à lui légué par son ami Hassan, ayant amassé tout un ensemble de notes manuscrites, Adib s’évertue à réhabiliter la complexité d’un esprit relevant le défi de penser à la fois la vérité en termes rationnels et logiques mais aussi de façon plus intuitive et fervente. Comment réconcilier la foi et l’esprit critique, telle semble avoir été le combat mené, en son temps, par Ibn Rochd, combat qu’il s’agit, selon Ksikes, de perpétuer. Les émissions radiophoniques n’iront pas à leur terme en raison de pressions subies par le directeur de la chaîne mais en raison surtout de la raréfaction de tout esprit critique.  ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale