Evolution du Covid-19 au Maroc

112522
confirmés
1998
décès
91932
guérisons
Facebook aurait bloqué trois opérations de désinformation d'origine russe Risma : Le résultat net fortement impacté par la pandémie au 1er semestre Deux blessés graves dans une attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo Attijariwafa Bank : Le PNB en hausse de 5% au 1er semestre Côte d'Ivoire : Le Club Action Maroc et la Fondation Didier Drogba désormais partenaires Banques : Le besoin de liquidité se creuse en août Code du commerce : Un nouveau projet de loi pour préserver la fiabilité des chèques Enzo Zidane proche du Wydad Colorado : Le résultat net chute à -10,2 MDH au 1er semestre Flambée des prix du poulet : Les explications de l'AVP

Le HCP prévoit "une maîtrise du déficit budgétaire à un niveau jugé tolérable" en 2017

Le HCP prévoit
Source : Huffpost Maghreb
18/01/2017 13:15

A l'image des organismes financiers et des agences de notation internationales, le Haut commissariat au plan (HCP) a révélé hier soir ses prévisions pour l'année 2017. A savoir une reprise de l'activité économique tablant sur 3,6% de croissance, qui devrait également bénéficier au budget de l’état, dont le déficit représentait 4% du Produit intérieur brut (PIB) en 2016.

Avec la libéralisation et la décompensation de plusieurs produits de première nécessité, les finances publiques devraient continuer de poursuivre "le processus de rationalisation des dépenses budgétaires et du renforcement de la collecte des recettes, notamment fiscales, maitrisant ainsi le déficit budgétaire à un niveau jugé tolérable", comme l’indique le rapport du HCP. Le déficit budgétaire devrait s’élever à 3,5% du PIB. Pour combler ce déficit, l’Etat ferait recours à l’emprunt, ce qui devrait ramener le taux d’endettement du Trésor à près de 64% du PIB. La dette publique globale connaitrait une tendance baissière par rapport au PIB pour se stabiliser à 80,5% au lieu de 81,8% pour 2016. Le crédit bancaire devrait augmenter En prenant en considération les perspectives de croissance économique en 2017 et la hausse modérée des prix, la masse monétaire devrait s’accroitre de près de 5,7%. Les réserves internationales nettes assureraient le recouvrement d’environ 6,7 mois d’importations de biens et services. Dans ces conditions, le crédit bancaire devrait augmenter de 4,6% en 2017 au lieu de 4% en 2016. ...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale