Evolution du Covid-19 au Maroc

482514
confirmés
8598
décès
467541
guérisons
Hilale : La situation au Sahara marocain est de loin "bien meilleure" qu'en Afrique du Sud Le Maroc et le Burundi établissent une feuille de route de coopération pour la période 2021-2024 Taqa Morocco : Un CA consolidé de 7,78 MMDH en 2020 Maroc-UE : Les échanges de biens ressortent à 35 milliards d'euros en 2020 La Marocaine Vie : Fatima Zahra Salim Elqalb nommée au conseil exécutif Perturbations de la navigation : Les explications de Maroc Telecom TIBU Maroc dévoile son livre « Insertion socioéconomique des jeunes par le sport » M'diq-Fnideq : Lancement d'un programme d’insertion au profit des jeunes Covid-19 : Le Sénégal démarre sa campagne de vaccination Sofac enregistre un déficit de 5 MDH durant l'exercice 2020

La Gambie toujours dans l’incertitude, le président élu Barrow prêtera serment à Dakar

La Gambie toujours dans l’incertitude, le président élu Barrow prêtera serment à Dakar
Source : France24 International
19/01/2017 12:31

La Gambie est toujours dans une situation incertaine jeudi alors que le président élu Adama Barrow doit être investi ce jour. La cérémonie aura lieu à l'ambassade de Gambie, à Dakar, au Sénégal.

"J’aimerais vous annoncer que la cérémonie d’investiture se tiendra à l’ambassade de Gambie, à Dakar, au Sénégal". Sur son compte Twitter, jeudi 19 janvier, le président élu de Gambie, Adama Barrow, ne le cache pas : la situation en Gambie ne permet pas que la cérémonie de son investiture s’y tienne.

Son porte-parole a confirmé quelques instants plus tard que la cérémonie se tiendrait à 16 heures GMT (17 heures, heure française) à l'ambassade gambienne de Dakar.

Yahya Jammeh n’avait toujours pas quitté le pouvoir jeudi malgré la fin officielle de son mandat. Une intervention de troupes ouest-africaines, après d'ultimes efforts de médiation de la Mauritanie aux résultats encore incertains, semblait imminente.

Jeudi matin, le calme semblait prévaloir à Banjul, malgré les survols d'hélicoptères et les patrouilles de la police dans les rues de la capitale gambienne.

Abandonné par plusieurs de ses ministres et son vice-président, Isatou Njie Saidy, Yahya Jammeh a décrété mardi, pour quatre-vingt-dix jours, l'état d'urgence avec l'approbation de l'Assemblée nationale, dominée par son parti.

Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir à 29 ans en 1994, conteste la victoire d'Adama Barrow à l'élection présidentielle du 1er décembre – après l'avoir dans un premier temps reconnue – et soutient qu'il demeurera en place tant que la justice n'aura pas statué sur ses recours déposés depuis décembre.

Il est demeuré sourd à la pression de plusieurs pays, institutions et organisations dont la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Négociations mauritaniennes

Mercredi, le président mauritanien Mohamed Abdel Aziz a fait une irruption surprise dans le dossier gambien avec une proposition de sortie de crise, dont on ignore les détails. Il s'est rendu à Banjul, où il a rencontré "en tête à tête" Yahya Jammeh puis Ousainou Darboe, chef historique de l'opposition à Yahya Jammeh. Puis il a gagné Dakar, où il s'est entretenu avec le président sénégalais Macky Sall, mais aussi Adama Barrow, avant de retourner en Mauritanie. ...

 

 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale