Oscars 2017 : Ce qu’il faut retenir des nominations

Oscars 2017 : Ce qu’il faut retenir des nominations
Source : Premiere.fr Live
24/01/2017 18:01

La déferlante La La Land, Oscars So Black, Isabelle Huppert… quelques enseignements tirés des nominations aux Oscars. 

Toutes les nominations aux Oscars 2017

La La Land écrase la concurrence
14 nominations. Un record, atteint seulement deux fois auparavant dans l’histoire du cinéma : en 1950 par Eve de Joseph Mankiewicz et en 1997 par Titanic de James Cameron. Le premier repartit un mois après avec 6 statuettes, le second, avec 11 – égalant un autre record, celui du film le plus oscarisé détenu jusque là par Ben-Hur. Le film de Damien Chazelle a tout le potentiel pour rejoindre ce panthéon ; rappelons-nous qu’aux Golden Globes, La La Land a réalisé un sans faute avec 7 prix sur 7 nominations. Il distance finalement d’assez loin son concurrent direct, Moonlight, le film de Barry Jenkins adoré outre-Atlantique, qui récolte lui 8 nominations.

La reine Huppert
Comme prévu, l’actrice française figure parmi les nommées à l’Oscar de la meilleure actrice, ce qui flatte notre chauvinisme. Révérée des deux côtés de l’Atlantique, Isabelle Huppert a conquis l’Amérique avec son rôle dans le film sulfureux de Paul Verhoeven, Elle – qui, lui, n’a pas été retenu par l’Académie. Mais sur le chemin de l’Oscar, elle devra battre l’étincelante Emma Stone, star de La La Land, le grand favori… Les jeux ne sont pas faits.

Et les autres Français
La France sera donc représentée par une digne ambassadrice. Mais elle ne sera pas la seule. En animation, deux films produits ou coproduits par la France ont été retenus pour affronter les mastodontes de Disney et le bijou de Focus Features (Kubo) : Ma Vie de courgette de Claude Barras et La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit. Si Elle, le film choisi pour représenter la France aux Oscars, n’avait pas été retenu dans la short list des films pouvant concourir à l’Oscar du meilleur film étranger, l’Hexagone sera quand même présent dans cette catégorie avec Le Client d’Asghar Farhadi, représentant de l’Iran mais produit en France. On retrouve aussi quelques traces françaises côté documentaire, avec le film du Haïtien Raoul Peck, Je ne suis pas votre nègre, co-produit en France, ou dans les meilleurs courts métrages avec Ennemis intérieurs de Selim Azzazi. Citons aussi la costumière Madeline Fontaine, nommé pour Jackie.

OscarsSoBlack ?
La polémique est-elle enterrée ? Après le scandale des OscarsSoWhite, l’Académie semble avoir retenu sa leçon. Six actrices et acteurs noirs sont nommés cette année (Ruth Negga, Viola Davis, Naomi Harris, Octavia Spencer, Denzel Washington, Mahershala Ali), ainsi qu’un réalisateur (Barry Jenkins, l’auteur de Moonlight) – seulement le 4e cinéaste noir de l’histoire nommé aux Oscars. Par ailleurs, trois des candidats à l’Oscar du meilleur film sont centrés sur des Noirs et abordent de front la question raciale : Fences (un drame familial dans une famille working class noire des années 1950), Moonlight (l’odyssée d’un jeune Noir gay) et Les Figures de l’ombre (l’histoire vraie de trois femmes noires surdouées de la Nasa à la fin des années 1960). Sans oublier l'incroyable documentaire de la réalisatrice militante de Selma, Ava DuVernay, The 13th, d'une violence inouïe, qui montre comment les Blancs ont criminalisé les populations noires.
Message reçu.

Le retour en grâce de Mel Gibson
En offrant 6 nominations à Tu ne tueras point, dont meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur, Hollywood accorde expressément son pardon à Mel Gibson. L’enfant terrible australien, qui dominait les Oscars il y a 21 ans avec Braveheart avant de flinguer sa carrière à coup d’abus d’alcool et de commentaires antisémites et misogynes, s’est enfin racheté aux yeux du cinéma américain.

L’absence (hallucinante) de Martin Scorsese
Une seule nomination. C’est tout ce que l’Académie daigne accorder à Silence, pur chef d’œuvre sur la foi et le mystère de Dieu (si vous ne croyez que ce que vous voyez, rendez-vous en salles le 8 février) dont les Américains se cognent royalement. Quitte à parler des fous de Dieu, l'Académie a préféré le film de Gibson justement, qui partage plus que le thème religieux : Andrew Garfield est la star des deux films - et les illumine tous les deux -, mais c'est pour sa prestation dans Tu ne tueras point que l'acteur est nommé. Mais nous sommes sans doute les seuls étonnés. Il faut se rappeler que malgré son succès et sa renommée mondiale, Marty n’a remporté qu’une fois l’Oscar, pour Les Infiltrés - Casino, en son temps, n’avait récolté qu’une seule nomination… Contrairement à la rédaction de Première, les Américains sont restés insensibles à la grâce mystérieuse de Silence, qui s'est planté au box-office, et la stratégie de le sortir pour les Oscars s'est révélée contre-productive. Comme pour le Live by Night de Ben Affleck d'ailleurs, autre four outre-Atlantique et autre oublié de ces nominations.  ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale