Game of Thrones : Ned Stark n'est pas mort (selon une folle théorie)

Game of Thrones : Ned Stark n'est pas mort (selon une folle théorie)
Source : Premiere.fr Series
05/07/2017 17:00

Jaqen H'ghar a-t-il tout manigancé ?

La mort de Ned Stark est fondatrice dans l'univers de Game ​of Thrones... Et si c'était une feinte ? Une théorie de la chaîne YouTube Fire and Blood suggère qu'il est peut-être encore en vie, caché quelque part !

Cette théorie est étroitement alignée sur les livres. Car si dans la série, on voit la tête de Ned sur un pic (ce qui casse un peu tout le truc), dans le texte original, point de tête et la scène de la décapitation est juste racontée du point de vue d'Arya, où elle note que son père a l'air différent. Tout comme Sansa. Selon cette théorie, ce n'était pas Ned, sur le billot, mais l'homme sans visage Jaqen H'ghar... portant le visage de Ned.

Si les Sans-visages ne portent d'ordinaire que les visages de morts, on sait depuis la saison 5 qu'ils peuvent aussi porter les visages de vivants, comme Arya le découvre en retirant l'un des visages de Jaqen. L'idée est donc possible, d'autant que Ned a pu croiser Jaqen dans les cellules du Red Keep. La théorie suggère que l'homme sans visage aurait été payé par Lord Varys, pour être arrêté et emprisonné à dessein (afin de croiser Ned). Parce que, soyons honnêtes, on a du mal à croire que ce super-assassin ait pu se retrouver ainsi les fers aux pieds. ...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale