Au Maroc, on vit plus longtemps, mais pas forcément mieux !

Au Maroc, on vit plus longtemps, mais pas forcément mieux !
Source : lesinfos.ma
06/10/2017 18:00

L’espérance de vie à la naissance a presque doublé au Maroc en un demi siècle, passant de 42 ans en 1950 à 77 ans en 2015, selon une étude présentée le 04 Octobre dernier à Rabat, par le Ministère de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du Développement Social, en partenariat avec l’ONDH. On se demande quels enjeux un tel constat apporte t-il pour la population marocaine de demain ?

L’étude menée par le Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement Social a dévoilé une augmentation considérable de l’espérance de vie des marocains des deux sexes confondus. Une évolution qui implique une faible évolution de l’accompagnement médical et social, qui reste très en dessous des attentes en la matière, par rapport aux autres pays.

Ainsi, le rapport prévoit qu’au rythme actuel de baisse de fécondité et de hausse de l’espérance de vie, la population marocaine compterait en 2050, plus de 10 millions de personnes âgées, soit bien plus que le nombre de la population jeune et active. Un constat à double facette, puisque le Maroc n’est pas bien préparé pour une telle modification dans sa pyramide des âges.

En effet, le système actuel de prise en charge des personnes âgées est très médiocre voir en dessous de la norme internationale en la matière, ce qui fait que les structures d’hébergement collectifs des personnes âgées sont plus décris par ces derniers comme des prisons et une sorte de débarras, dont seule l’idée les effraie au plus grand point !

Une telle mutation démographique impose donc des mesures adaptées, afin de relever les défis à venir. Ainsi, des fonds spéciaux devraient être versés pour préparer ce changement conséquent, en augmentant les investissements dans l’accompagnement social mais aussi dans la prise en charge médicale des personnes âgées et les infrastructures adaptées, afin de garantir le meilleur espace de vie pour cette tranche d’âge fragile, qui exige un niveau d’attention et de soins supérieurs.

D’ailleurs, nombre de réformes juridiques et stratégiques de développement ont été lancées par le royaume, afin de permettre une meilleure équité d’accès à la santé, et aux mêmes droits d’accéder à un bon niveau de vie, facteurs qui ont permis de réaliser la mutation démographique similaire à celle des pays développés.

Toutefois, une véritable stratégie et politique d’Etat adaptée devraient être mis en place spécialement pour ce cas de figure, afin de mieux gérer ce changement de société, et de permettre à la population sage de la société de vieillir plus, et mieux !







Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale