TGV : l’ONCF annonce l’exploitation commerciale pour l’été 2018 … malgré un léger surcoût !

TGV : l’ONCF annonce l’exploitation commerciale pour l’été 2018 … malgré un léger surcoût !
Source : Lesinfos.ma
11/10/2017 16:30

Fruit d’un partenariat bilatéral franco-marocain, le projet du train à grande vitesse a coûté 22,9 milliards de dirhams, dont plus de 50% était sous forme de prêts octroyés par l’agence française de développement (AFD) à l’Office National des Chemins de Fer (ONCF).

Ce lundi dernier, l’ONCF a lancé les premiers essais du TGV sur une ligne de 110 Km reliant Tanger et Kenitra, en présence du ministre de l’Europe et des affaires étrangères français, Jean-Luc le Drian. « Avec 270-275 km/heure, c’est déjà le train le plus rapide du continent africain », s’est exclamé le ministre français, surtout que son pays a financé plus de la moitié du coût global du projet par le biais de différents prêts dont le dernier s’élevait à hauteur de 80 millions d’euros et a été signé à Rabat entre l’ONCF et l’AFD.

Un an d’attente supplémentaire avant l’exploitation commerciale :

Après la réussite des essais à la vitesse de 275km/heure, le PDF de l’ONCD, Monsieur RabiiLakhlii, nous annonce d’autres essais à 320km/heure et une mise en service définitive de la ligne du TGV pour avril 2018 ainsi qu’une mise en exploitation commerciale dès l’été de la même année, malgré un retard de deux ans par rapport à la date prévue à cause de complexes procédures d’expropriation.

Par ailleurs, les contestations anti-TGV continuent à se propager sur la toile, notamment via le collectif « Stop TGV », qui crie à l’indignation et au gaspillage de fonds pour un projet considéré comme « non-prioritaire ». Sur leur site officiel, le collectif invite la société civile à s’interroger sur le coût global d’un projet inutile et sur la manière avec laquelle cet investissement pourrait être repensé et consacré à d’autres secteurs clés pour le développement du pays comme dans l’éducation, la santé publique, le socioculturel, etc. Tout compte fait, l’office national des chemins de fer mise sur près de 6 millions de passagers dès les trois premières années d’exploitation du TGV et se dit optimiste et très soucieuxdu pouvoir d’achat des marocains en prévoyant des tarifs adaptés à hauteur de 30% de plus que ceux en vigueur aujourd’hui.

Ça promet alors, mais à quel prix ?




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale