Libye : Scandale autour de migrants vendus comme esclaves !

Libye : Scandale autour de migrants vendus comme esclaves !
Source : Lesinfos.ma
17/11/2017 13:10

La CNN et France 2 ont pu filmer une scène de vente aux enchères de migrants en Libye, dénonçant ainsi une pratique tout autant archaïque que choquante. Ladite vidéo a soulevé maintes réactions et indignations à travers le monde, puisque l’esclavage a été banni il y’a bien longtemps de cela. Retour sur une situation d’immigrés et de réfugiés déplorable.

Une vidéo d’un marché d’esclaves dans une zone de passage pas loin de Tripoli en Libye, a choqué le monde. Les êtres humains sont vendus comme dans les films datant de plusieurs siècles de cela, en vente aux enchères au plus offrant avec des prix allant de 400 à 750 dollars. La CNN a pu dévoiler une vidéo filmée en caméra cachée où l’on arrive à distinguer un passeur de migrants en guise de « vendeur », vantant les mérites d’un mineur comme étant « fort et bonne santé », de quoi plaire à ceux qui ont besoin de « quelqu’un pour creuser la terre ». Des répliques suivies par lancement des enchères, et de la remise de « l’esclave » à son « maître », comme s’il s’agissait d’un quelconque objet sans grande valeur, et non d’un être humain vivant sur la planète terre au 21ème siècle. #NOT4SALE

La vidéo a fait le tour du monde en quelques heures, créant une grosse fureur du côté des ONG et des défenseurs des droits de l’Homme, puisque la vidéo illustre clairement l’état critique et dramatique dans lequel se trouvent les migrants et réfugiés en Lybie. D’ailleurs, la réaction de Zeid Ra'ad Al Hussein, haut-commissaire de l’ONU des droits de l’Homme ne s’est pas faite attendre, puisqu’il a fortement dénoncé les souffrances de ces migrants, en déclarant : « Je dénonce esclavage des temps modernes, puisqu’il constitue un outrage à la conscience de l'humanité (…) Les observateurs de l'ONU ont été choqués par ce qu'ils ont vu : des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants émaciés et traumatisés, empilés les uns sur les autres, enfermés dans des hangars et dépouillés de leur dignité. Mais aussi horrible soit-elle, la situation n’est cependant pas nouvelle. Début septembre, l’ONG Médecins sans frontières avait déjà demandé à ne plus renvoyer les migrants en Libye, jugeant qu’ils y étaient violés, torturés et soumis à l'esclavage (…) #Say_NO_2slavery

La communauté internationale ne peut pas continuer à fermer les yeux sur les horreurs inimaginables endurées par les migrants en Libye, et prétendre que la situation ne peut être réglée qu'en améliorant les conditions de détention ». La réaction des élites africaines se fait malheureusement attendre. L’union Africaine tarde à prendre des dispositions effectives.

A rappeler que des milliers d’immigrants et de réfugiés espèrent gagner l’Europe chaque année, afin d’échapper à la famine et aux guerres dans leurs pays. Ils espèrent naïvement une meilleure vie à eux et à leurs proches, mais finissent par se retrouver entre les mains de trafiquants d’êtres humains, sans aucune pitié ni merci. Zeid Ra’ad Al Hussein a aussi ajouté que : « La politique de l'Union Européenne ; consistant à aider les garde-côtes libyens à intercepter et renvoyer les migrants ; est inhumaine ». A rappeler que plus de 19.900 immigrés se sont retrouvés en Libye. Un nombre qui ne cesse d’augmenter, alors que les guerres et tensions en Afrique subsaharienne ne cessent de croître à leur tour. 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale