Les entreprises marocaines bien placées pour la transition digitale

Les entreprises marocaines bien placées pour la transition digitale
Source : Medias24
17/12/2015 16:00

Augmentation des investissements en large bande «haut-débit», consommation privée accrue: les entreprises marocaines profitent de la transition digitale du marché.

Les dépenses IT engagées par les entreprises marocaines ne cessent de croître. En effet, ces dépenses ont globalement augmenté de 12% en 2015, dont 31% concernent exclusivement l’infrastructure de Big Data et 36% correspondent aux dépenses en cyber-sécurité.

A l’origine de cet engouement, la volonté des acteurs économiques de profiter de la transition digitale généralisée sur le marché.

Selon Ouafa Kathir, DG d’International Data Corporation (IDC) Afrique du Nord et Afrique Francophone, le Maroc, parmi les pays africains les plus avancés en matière de digital, est fin prêt à cette transition.

Le Royaume est classé 2ème, après l’Afrique du Sud, en matière d’e-readiness, qui signifie l’aptitude d’une économie à assurer sa transition vers le digital.

La tendance s’illustre également à travers l’évolution de certains métiers au fil des années.

Par exemple, la fonction de directeur marketing, auparavant axée sur la capacité à générer la bonne formule, le bon packaging, ou la bonne publicité, évolue actuellement vers une connaissance accrue des TIC.

Aujourd’hui, le directeur marketing se doit non seulement de connaître, mais aussi de maîtriser tous les outils qui peuvent le renseigner sur le consommateur et ses préférences.

Le mode d’expression du consommateur a changé. Celui-ci communique essentiellement à travers sa présence sur les réseaux sociaux. Toute entreprise, à travers son service marketing, a donc intérêt à être présente et active sur ces plateformes, pour pouvoir exploiter des données aussi pertinentes, car communiquées par le consommateur lui-même.

Cette évolution est palpable au niveau des entreprises marocaines, qui voient la naissance de nouveaux métiers, comme le Community Management, ou la gestion de l’e-réputation.

Le rôle du directeur des systèmes d’information en a également été impacté, puisque, au lieu de ne gérer que les systèmes internes de l’entreprise, il doit maintenant configurer toute une base de données relatives à la présence digitale de l’entreprise, en plus de prévoir la numérisation de tous ses processus, y compris la passation de commande et la facturation.

Car le consommateur contemporain n’a plus ni le temps ni la patience pour passer par les chemins traditionnels.

La digitalisation ne concerne donc pas que l’étude du comportement du consommateur, mais aussi le mode de consommation effective, les modes de paiement, le conseil en achat, le service après-vente, ou toute autre interaction avec le client et les parties prenantes.

...

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale