Un programme d'urgence pour faire face à la pénurie d'eau

Un programme d'urgence pour faire face à la pénurie d'eau
Source : lesinfos.ma
28/11/2017 17:30

Assurer l'approvisionnement en eau potable et garantir l'irrigation des arbres fruitiers : tels sont les deux objectifs principaux du programme d’urgence mis en place par le gouvernement. 

Il ne pleut pas, ou très peu. Conformément aux Hautes orientations royales, il a été décidé de créer « un comité technique qui, dans le cadre d'un partenariat entre toutes les institutions et départements concernés, préparera un programme de priorités pour l'approvisionnement en eau potable et en eau d'irrigation » a indiqué Saâd Eddine El Othmani.

Le Comité ministériel a proposé un programme d’urgence visant notamment l'intensification de l'exploration des eaux souterraines, l'économie d'eau et la gestion des ressources hydriques disponibles, l'approvisionnement en eau potable et en eau d'irrigation des arbres fruitiers à travers l'utilisation des camions citernes, l'augmentation de la production d'eau potable dans certains centres ruraux et périurbains, l'établissement de points de distribution d'eau pour l'abreuvement du cheptel ou encore la mise à niveau et l'entretien des canaux d'irrigation de petite et moyenne taille.

25 grands barrages à construire en 5 ans

En parallèle, un programme destiné à accélérer les investissements dans le secteur de l’eau a été proposé.  Il vise à trouver des solutions innovantes et structurelles visant à améliorer l’approvisionnement en eau potable et d’irrigation, notamment pour les bassins les plus touchés par le déficit hydrique, et ce durant la période allant de 2018 à 2025. Il a pour objectif de développer l'approvisionnement en construisant de nouveaux barrages ou en augmentant la capacité de stockage de certains d'entre eux, d’établir des usines de dessalement, de favoriser la réutilisation des eaux usées, de renforcer la production et la distribution d'eau potable et d’améliorer la performance des réseaux de production et de distribution d'eau potable ainsi que l’économie et la valorisation de l'eau d’irrigation. Ainsi, seront construits 25 barrages, soit 5 par an pour la période 2017-2021, et dix petits barrages annuellement afin de répondre aux besoins en eau potable dans les zones rurales.

Lors de la réunion, il a été en outre décidé de renforcer le recours à la dessalinisation de l'eau de mer et à la réutilisation des eaux usées préalablement traitées pour augmenter l'approvisionnement en eau des principaux pôles urbains côtiers. Un certain nombre de projets de dessalinisation sont à l'étude dans les régions de Casablanca, Al Hoceima, Nador et Driouch et El Jadida-Safi, en plus de Massa et Dakhla. 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale