Les petits Marocains sont des cancres en lecture

Les petits Marocains sont des cancres en lecture
Source : Lesinfos.ma
05/12/2017 15:50

Une étude publiée ce mardi montre que les petits marocains ont un niveau faible en lecture et en compréhension des écrits. Le Maroc se classe 47ème sur 50. 

Les résultats de l’enquête internationale PIRLS 2016 (Progress in International Reading Literacy Study) pour évaluer les performances en compréhension de l’écrit des élèves de CM1 ont été publiés mardi 5 décembre. Le Maroc figure à la 47ème place du classement sur un total de 50 nations ayant participé à l’enquête.

L’étude est organisée par l’International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA), une association scientifique indépendante à but non lucratif, créée en 1958, qui met en œuvre des études comparatives à échelle internationale dans le domaine de l’éducation.

Les élèves marocains obtiennent un score moyen de 358. Ce score est significativement inférieur à la moyenne internationale de l’échelle PIRLS fixée à 500. 47 pays ont un score supérieur au Maroc et à peine 2 pays, un score inférieur. Il s’agit de l’Egypte et de l’Afrique du Sud.

La Fédération de Russie (581), Singapour (575), Hong Kong (569) se partagent les meilleurs résultats. Le premier pays de l’Union européenne est l’Irlande (567).

L’étude indique que les filles obtiennent des performances supérieures à celles des garçons dans tous les pays à l’exception du Portugal, où la différence n’est pas significative.

La nécessité d’un apprentissage précoce

Il a été demandé aux petits marocains de lire 12 textes courts, soit des histoires, soit des articles, dont le vocabulaire était adapté à leur âge. Les responsables de l’IEA n'ont pas uniquement observé si les élèves savaient lire ces textes mais aussi s'ils étaient en mesure de les comprendre et les interpréter. Le niveau enregistré est globalement faible.

La classe-cible de l’enquête est celle qui représente quatre années d’enseignement après le début des apprentissages systématiques de la lecture, de l’écriture et des mathématiques.

Au moment des tests, la moyenne d’âge internationale est de 10,2 ans. Les politiques de chaque pays en matière d'âge de scolarisation, de promotion et de redoublement, ne permettent pas d’établir un lien direct entre résultats et âge moyen des élèves.

L’étude a montré que les scores sont meilleurs lorsque l’environnement de l’école est agréable et quand le milieu familial encourage l’apprentissage de la lecture.

Le déterminisme social y est aussi pour quelque chose : plus l’école dispose de ressources et accueille des élèves issus de milieux aisés, meilleurs sont les scores.

Pirls 2016 a enfin permis de constater qu'un démarrage précoce de la lecture a des effets positifs durables. En effet, les élèves qui ont fréquenté l'école maternelle ou ceux qui ont appris à lire tôt ont obtenu des résultats en lecture supérieurs à ceux de leurs camarades qui ont commencé l'école primaire avec un niveau d'alphabétisation moyen ou faible. Un apprentissage précoce difficile à généraliser au Maroc puisque l’enseignement préscolaire n’y est pas obligatoire. Le taux brut de scolarisation au niveau du préscolaire s'établit à 73.3% pour les garçons et atteint à peine 52.9% pour les filles. 

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale