Opinion : Mennel, un symbole à "unique tranchant"

Opinion : Mennel, un symbole à
Source : LesInfos.ma
09/02/2018 16:05

C’est une polémique qui secoue l’Hexagone depuis plusieurs jours...

... Mennel, une jeune Française d’origine syrienne qui, après avoir récolté les éloges du jury et du public du télé-crochet phare de la première chaîne française, s’est vite retrouvée clouée au pilori suite au déballage de plusieurs de ses propos tenus post attentats de Nice en 2016… entre autres. « C’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le « terroriste » prend avec lui ses papiers d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on n’oublie surtout pas de prendre ses papiers. #PrenezNousPourDesCons », écrivait-elle notamment.

Il n’en fallait pas moins pour que les passions se déchaînent et pour que les Français se scindent en deux. D’un côté ceux qui, blessés et indignés par les propos complotistes de la candidate ont manifesté leur mécontentement - non sans rage d’ailleurs-, et de l’autre ceux qui, outrés par la liberté d’expression à géométrie variable d’une France forcément islamophobe et accessoirement dérangée par le turban de la jeune femme, a préféré détruire coûte que coûte ce jeune talent dont l’unique tort serait d’être musulman.

Mennel, dont les propos exhumés restent pour ma part indéfendables parce que dangereux, s’est du jour au lendemain élevée en une sorte de symbole. Le symbole de l’islamophobie à la sauce française d’un côté et le symbole d’une pensée malade et ancrée dans les esprits de beaucoup de musulmans, de l’autre.

Cette candidate, qui a préféré abandonner le télé-crochet parce que dépassée par l’impact certain de ses propos, est pourtant – et malgré le brouhaha victimaire ambiant – le miroir d’une communauté arabo-musulmane en déséquilibre. Une communauté arabo-musulmane qui, à défaut de regarder en face ses propres tares, ses dysfonctionnements, sa maladie chronique qu’est l’extrémisme religieux réfuté à coups de « nous ne sommes que paix et amour », préfère fermer les yeux et chercher le coupable –de préférence parfait -, ailleurs.

Ce coupable, toujours taillé sur mesure avec des théories farfelues sans aucune preuve tangible à l’appui, qui est forcément jaloux des musulmans et qui fomente donc tous les jours des plans diaboliques pour déstabiliser cette communauté victime de son grandissant succès.

Pourtant, je vous invite à regarder Mennel de plus près. Mennel est l’archétype de certains musulmans de France qui, après avoir trouvé du confort dans ce complot qui nourrit leur statut d’éternelles victimes de l’Occident raciste, tapent sur leur terre d’accueil avec le plus grand des mépris. Ces personnes qui se disent fières d’être Françaises et qui ne se gênent pas pour tourner le dos à leur pays en l’accusant de tous les maux même lorsque celui-ci est décimé par des attentats et qu’il a besoin du soutien unanime et inconditionnel de tous ceux qui le composent. Ces musulmans, pas tous fort heureusement, qui préfèrent croire un Dieudonné – un humoriste qui a trouvé un public demandeur de ses fabulations et de son racisme déguisé en blagues potaches – et cracher sur leur propre pays en refusant de se remettre en question et d’admettre que la communauté musulmane, avec son milliard et demi de fidèles, se doit de prendre conscience de sa gangrène, d’y faire face, d’ouvrir un débat transparent sur ce qu’il faut contextualiser, sur ce qu’il faut respecter et sur ce qu’il faut tout simplement jeter aux oubliettes de ses combats jadis légitimes mais néanmoins ancestraux.

Cette polémique, qui paraît démesurée pour beaucoup, arrive à point nommé. La France se doit de mettre à nu ce complotisme dont beaucoup sont friands et faire transparaître la dangerosité de tels comportements. Parce que ceux qui, aujourd’hui, ont acquis par la force des choses ces pensées sont ceux qui enfanteront demain des générations pour qui le complotisme sera une norme indiscutable.




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale