Premier cas de dopage des JO : le Japonais Kei Saito « provisoirement suspendu »

Premier cas de dopage des JO : le Japonais Kei Saito « provisoirement suspendu »
Source : lemonde.fr
13/02/2018 06:00

Le patineur de vitesse a été testé positif à l’acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant. Le Tribunal arbitral du sport a été saisi.

Quatre jours après l’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, un premier cas officiel de dopage a été relevé. C’est le patineur de vitesse japonais Kei Saito, spécialiste du « short-track », qui est concerné, affirme mardi 13 février le Tribunal arbitral du sport (TAS), saisi de l’affaire. Lire aussi :   JO d’hiver 2018 : soupçons de dopage sur de nombreux skieurs de fond, dont des Français « Kei Saito a été testé positif à l’acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test hors compétition », précise le TAS qui signale que le sportif a accepté d’être « provisoirement suspendu » et a quitté le village olympique. Dans un communiqué, le sportif a affirmé vouloir « [se] battre pour prouver [son] innocence ». « Je suis extrêmement surpris (...) je n’ai jamais pris de produits dopants et n’ai donc jamais eu l’intention de les cacher. » Le premier Japonais pris pour dopage lors de Jeux d’hiver Saito, 21 ans, avait participé samedi au 1 500 m et était prévu comme remplaçant sur le relais 5 000 m messieurs ce mardi. Il est le premier Japonais pris pour dopage lors de Jeux d’hiver. « Aucun des résultats enregistrés pendant les Jeux n’a été affecté », précise le TAS dans son communiqué...




Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale