Ces employés américains bénéficient d'un week-end prolongé mensuel... et obligatoire

Ces employés américains bénéficient d'un week-end prolongé mensuel... et obligatoire
Source : huffpostmaghreb.com
13/02/2018 10:01

VIE DE BUREAU - Les employés de "Steelhouse", aux États-Unis, sont particulièrement chanceux: une fois par mois, ils bénéficient d'un week-end de trois jours... obligatoire.

C'est le "SteelHouse day" ("Journée de la SteelHouse"), une règle instaurée dans cette entreprise spécialisée en marketing depuis le 1er janvier 2017 à l'initiative du PDG Mark Douglas, rapporte le site d'information américain Business Insider.Ainsi, chaque mois sans vacances au calendrier, les travailleurs disposent d'un lundi ou d'un vendredi pour profiter d'un long weekend hors du bureau. "En plus des ponts déjà existants, il y a désormais des jours fériés en mars, avril, août, octobre et décembre", soit cinq fois de plus par an, explique le directeur général au site web.Contrairement aux congés classiques, lors desquels certains travaillent pendant que d'autres sont absents du bureau, ici, la "punition" est collective: la compagnie ferme intégralement ses portes, permettant à tous les employés de se déconnecter totalement.Mark Douglas ne s'est pas contenté d'imposer ces jours de congés à l'ensemble des salariés, il a aussi fait en sorte qu'ils aient un bonus annuel de 2000 dollars pour partir en vacances. Ces mesures s'inscrivent dans la culture de cette entreprise un peu spéciale, basée sur "la confiance et l'ambition", assurait le président dans un autre article du Business Insider, en septembre 2016.What do you get when you give your employees $2,000 to go on vacation? You get a team that is refreshed, dedicated, and ready to take on any challenge, says SteelHouse CEO Mark Douglas. https://t.co/7sS0XtTmKV— SteelHouse (@SteelHouse) 5 février 2018Une mesure efficaceUn peu plus d'un an après la mise en place de ces weekends prolongés généralisés, vient l'heure des premiers bilans. Et la mesure semble porter ses fruits. Loin d'affecter les résultats de l'entreprise, cela a au contraire "amélioré le moral", "boosté" les équipes et leur "productivité".Le pari était pourtant risqué: "Pour une personne travaillant huit heures par jour, cela fait 40 heures de productivité perdues chaque année, note le directeur, toujours au Business Insider. SteelHouse emploie 250 personnes, ce qui signifie qu'elle sacrifie 10.000 heures de travail potentiel juste en offrant cinq jours de congés supplémentaires".Mais Mark Douglas ne regrette rien. "Pas besoin d'être un génie pour constater qu'un jour de congé en plus chaque mois rend les gens plus heureux quand ils reviennent au travail, remarque ce dernier. Il suffit s'avoir le courage de proposer quelque chose de différent et croire que cela va profiter à tous"...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale