#Mou9ati3oune : Lahcen Daoudi se dit préoccupé par la campagne de boycott

#Mou9ati3oune : Lahcen Daoudi se dit préoccupé par la campagne de boycott
Source : Lesinfos.ma
09/05/2018 17:00

Le Ministre délégué auprès du Chef du gouvernement redoute le retrait d'un certain nombre d'investisseurs étrangers au Maroc qui pourraient, selon lui, craindre de subir le même sort.  

Dans un entretien accordé à nos confrères de Tel Quel Arabi, Lahcen Daoudi, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, a exprimé son inquiétude quant à la campagne de Boycott qui secoue le pays depuis quelques semaines. Ce mouvement, qui cible les produits des entreprises « Afriquia », « Centrale Danone » et « Sidi Ali », pourrait sur le long terme, faire fuir un grand nombre d’investisseurs étrangers désireux de s’implanter au Royaume. Le ministre explique que le gouvernement recueille d’ores et déjà les inquiétudes de nombreux investisseurs établis au Maroc qui s’interrogent sur cette crise et qui demandent des explications. « Un certain nombre d'investisseurs étrangers ont eu peur du boycott et ont demandé au gouvernement marocain des éclaircissements sur ce qui se passe au Maroc, y compris une société coréenne investissant à Tanger et une autre société offshore. D'autres entreprises spécialisées dans l'aviation se posent aussi des questions », a déclaré Lahcen Daoudi à nos confrères.


Une campagne qui menace la réputation du Maroc

 

Dans ses déclarations, Lahcen Daoudi estime que si cette campagne de Boycott se poursuit, il en résulterait une peur certaine des investisseurs étrangers, ce qui entacherait la réputation du pays et menacerait ses investissements.
« Quand bien même le boycott ne donnerait pas de résultats sur le terrain, les investisseurs étrangers sont très soucieux des campagnes qui se déversent sur les réseaux sociaux », a-t-il averti.
Concernant « Centrale Danone » qui est grandement impactée par cette crise, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement explique que le Maroc fait des efforts pour que la multinationale ne mette pas la clé sous la porte. « Centrale Danone emploie 6.000 personnes et 120.000 agriculteurs, ce qui représente environ un demi-million de familles. Nous sommes en train de nous battre pour que cette entreprise reste. Il ne faut pas oublier qu’ils sont étrangers et qu’ils peuvent quitter le Maroc du jour au lendemain si les choses se compliquent », indique-t-il.  

 

Débat houleux au sein du Parlement

 

Ce lundi, lors des questions orales au sein du Parlement, un débat pour le moins houleux a éclaté entre les membres du gouvernement et les parlementaires. Ces derniers accusant notamment le gouvernement de faire la sourde oreille et d’insulter ouvertement le peuple marocain. Et même si Lahcen Daoudi a tenté de calmer les esprits en expliquant que les déclarations de certains n’étaient pas représentatives de la position du gouvernement, l’heure n’était pas à l’apaisement. Un élu du parti du PAM est d’ailleurs monté au créneau en sommant les membres du gouvernement d’ouvrir un débat avec les Marocains. «N’ont-ils pas le droit de discuter avec vous ? », s’est indigné l’élu avant de conclure : « Nous vivons une amère réalité. Notre gouvernement n’arrive pas à répondre aux interrogations du peuple ». Et il n’a pas tort…

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale