Cannes 2018 : « Heureux comme Lazzaro », les enluminures naïves d’Alice Rohrwacher

Cannes 2018 : « Heureux comme Lazzaro », les enluminures naïves d’Alice Rohrwacher
Source : lemonde.fr
14/05/2018 05:01

Malgré de nombreuses métaphores trop faciles à déchiffrer, le film de la réalisatrice italienne doit sa grâce à une maîtrise discrète et impressionnante de l’art de la mise en scène.

Sélection officielle, en compétition

Dès les premières séquences, on sent bien qu’il y a quelque chose de très catholique dans cette histoire. Dans un corps de ferme délabré, où l’on compte moins d’ampoules électriques que de pièces, un jeune homme nommé Joseph, enfin, Giuseppe, vient demander la main de Mariagrazia. Autour du soupirant, une bande de musiciens prend des poses de santons. Le plus joli joue de la cornemuse, il s’appelle Lazzaro...




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale