Des scientifiques établissent un lien entre le jeûne et le vieillissement cellulaire

Des scientifiques établissent un lien entre le jeûne et le vieillissement cellulaire
Source : Lesinfos.ma
17/05/2018 10:00

Des chercheurs du MIT découvre qu'un jeûne de 24 heures jouerait un rôle capital dans le processus de rajeunissement des cellules souches. Ces récentes conclusions fournissent un socle scientifique à une pratique aux multiples vertus et sont porteuses de nombreux espoirs pour de nouveaux traitements moins invasifs pour l'organisme.  

Alors que nous nous apprêtons à célébrer l'avènement du mois de Ramadan, certains appréhendent encore et toujours ces longues journées de jeûne estivales. Certains se laissent toutefois gagner par la spiritualité de ce mois sacré et l'atmosphère de cette parenthèse annuelle, tandis que d'autres y voient une opportunité inédite de prendre soin de leur santé. Il est bien connu, en effet que le jeûne – lorsqu'il est bien pratiqué – prodigue de nombreux bienfaits, à fortiori dans nos sociétés modernes caractérisées par une surabondance alimentaire.

 

Régénération deux fois plus rapide

 

Une étude menée par une équipe de biologistes du Massachusetts Institute of Technology (MIT) établit en effet un lien direct entre le jeûne et la lutte contre le vieillissement cellulaire et plus précisément celui des cellules souches intestinales. Leurs conclusions, publiées le 3 mai dernier dans la revue spécialisée Cell Stem Cell, précisent qu'une privation de nourriture de 24 heures améliore la capacité de régénération desdites cellules, qui jouent un rôle fondamental dans la préservation de la santé gastro-intestinale et luttent contre « tout type de maladie qui touche l'intestin, comme les infections ou les cancers », a déclaré Omer Yilmaz, professeur au MIT et l'un des principaux auteurs de cette étude.

Les scientifiques conscients des vertus du jeûne, pratiqué depuis des siècles dans diverses sociétés, religions et cultures, souhaitaient en décortiquer les mécanismes au niveau moléculaire. Ils ont ainsi effectué des tests sur des spécimens de souris jeunes et âgées, privées de nourriture durant une journée. Les biologistes ont par la suite prélevé des échantillons de cellules souches intestinales, qu'ils ont cultivé artificiellement pour observer l'effet de cette privation alimentaire.

Leur constat est édifiant : les cellules ont commencé à décomposer des acides gras en lieu et place du clivage de glucose. Cette « bascule métabolique », évoquée par David Sabatini, l'un des scientifiques et co-auteurs de cette étude, entraîne une régénération et un rajeunissement deux fois plus rapide des cellules en question !   

 

« Business is business »

 

Pour ces chercheurs américains, le découverte de ce mécanisme moléculaire induit par le jeûne ouvre la voie à un vaste potentiel de traitements prometteurs. Et pour cause, ces cellules souches intestinales, responsables du maintien de la muqueuse de l'intestin, agissent en premier lieu pour « réparer les dommages » lorsqu'une blessure ou une infection survient. Cependant, à mesure que les gens vieillissent, les capacités de régénération de ces cellules s'affaiblissent, de sorte que l'intestin nécessite plus de temps pour se rétablir. Les scientifiques estiment ainsi que la reproduction en laboratoire de cette « bascule métabolique » pourrait permettre de traiter un grand nombre de personnes âgées, souffrant de pathologies gastro-intestinales voire de cancers.

L'exploitation - à des fins commerciales – de cette découverte médicale suscite toutefois un certain scepticisme. Si certains banalisent, en reprochant aux chercheurs d'avoir « découvert l'eau tiède », d'autres en revanche questionnent l'intérêt d'un traitement créé en laboratoire, quand un jeûne bien réalisé suffit...

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale