#Mawazine : Le « Before Mawazine » a-t-il réellement souffert du boycott?

#Mawazine : Le « Before Mawazine » a-t-il réellement souffert du boycott?
Source : LesInfos.ma
20/06/2018 15:50

Plusieurs vidéos circulent depuis lundi soir montrant la principale scène du festival Rbati, OLM Souissi, désespérément vide. Info ou intox ? 

Des vidéos montrant le chanteur marocain « Ihab Amir » en train de chanter seul, sans public, ont vite fait le tour des réseaux sociaux lundi soir. Dans ces enregistrements devenus viraux en quelques heures, on peut constater qu’effectivement, le jeune chanteur est quasiment seul devant quelques dizaines de personnes, ce qui n’a pas manqué de réjouir plusieurs Marocains qui appellent depuis plusieurs semaines au boycott du festival Rbati. Si en apparence, le boycott semble être une réussite totale, dans la réalité, c’est une toute autre histoire.
En effet, ce que certains internautes ignorent c’est que ces vidéos ont été tournées au moment où le chanteur était en train de répéter avant de donner son concert quelques heures plus tard. Nous nous sommes renseignés d’ailleurs auprès de personnes qui étaient présentes sur place ainsi qu’auprès de certains organisateurs qui nous ont confirmé que ce « Before » a connu une grande affluence des festivaliers. Il serait même question de plus de 20.000 personnes qui se sont rassemblées pour assister au concert de ce même Ihab Amir, de Maître Gim’s, d’Emmanuel Moire ou encore de Cœur de Pirate.

Des artistes solidaires

Après Afriquia, Centrale Danone et Sidi Ali, le mouvement de boycott ambitionne de s’attaquer au deuxième plus grand festival du monde. En effet, la 17e édition de Mawazine Rythmes du Monde fait l’objet d’un appel au boycott depuis plusieurs semaines, auquel certains chanteurs de renom semblent aussi adhérer. C’est le cas notamment de la chanteuse marocaine Latifa Raafat qui a apporté son soutien au mouvement via une vidéo largement partagée. Nouâmane Lahlou a lui aussi formulé son soutien aux boycotteurs affirmant en comprendre les revendications et appelant à injecter l’argent dans d’autres secteurs – tels que l’enseignement et la santé – « plus nécessiteux ». Dans l’absolu, les organisateurs de l’événement ne semblent pas sereins, comme en témoigne leur dernier communiqué rappelant au public la gratuité de 90% de ses concerts et expliquant que Mawazine est un festival destiné en premier lieu au peuple. Une manière de démentir plusieurs rumeurs qui ont pris des allures de vérité, portées par la force des réseaux sociaux. En effet, l’une des rumeurs les plus persistantes voudrait que les organisateurs « gaspillent » l’argent du contribuable pour financer le festival. Ce qui est somme toute faux, étant donné que Mawazine est exclusivement financé par le sponsoring et les différents partenariats. Si les indicateurs semblent positifs pour ce premier test, l’association organisatrice Maroc Cultures sera fixée sur le sort du festival phare du Maroc dans les prochains jours.

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale