Une nature sous cloche pour mieux comprendre l'impact humain

Une nature sous cloche pour mieux comprendre l'impact humain
Source : Sciencesetavenir.fr
21/06/2018 11:04

Comment réagissent des plantes soumises à des conditions extrêmes? En Seine-et-Marne, des scientifiques mettent la nature sous cloche pour étudier les effets de l'activité humaine et du réchauffement climatique afin de mieux prévoir l'avenir.

Niché au milieu de prairies et de forêts, le centre de recherche en écologie expérimentale et prédictive (CEREEP Ecotron Ile-de-France), géré par le CNRS et l'Ecole normale supérieure (ENS), abrite un des deux "écotrons" de France, un dispositif unique.

Composé de 15 chambres climatiques et hermétiques de 16 m3 chacune, aux allures de containers, il permet de reproduire un écosystème dans un espace hermétique et de le soumettre à des conditions extrêmes pour voir comment il réagit. Les scientifiques peuvent faire varier un ou plusieurs facteurs: la température, de -15°C à +45°C, la lumière, la teneur en gaz de l'atmosphère, par exemple en CO2 ou en ozone, le taux d'humidité ou encore simuler de la pluie ou du vent.

Cet ensemble, inspiré de l'écotron de l'Imperial College à Londres, est couplé à l'écotron de Montpellier.

S'ils permettent de mener toutes sortes d'expérimentations, la plupart des projets portent sur "les impacts des perturbations humaines et des changements climatiques", explique Gérard Lacroix, chercheur au CNRS et directeur adjoint du centre...

 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale