On a trouvé LA voiture de nos rêves

On a trouvé LA voiture de nos rêves
Source : gqmagazine.fr
06/07/2018 08:00

Un sorcier américain transforme le déjà hautement désirable Range Rover classique LSE en bête de course moderne et connectée. Moyennant quelques sous…

 

 

Le back dating, c’est cette tendance qui consiste à faire du neuf avec du vieux. Comprenez, on prend une voiture ancienne mythique, une 911 des seventies par exemple, et on la pimp’ de tout le confort (et des performances) moderne. S’agissant de Porsche, le californien Singer dont nous avons déjà parlé reste le roi incontesté. Tout aussi mythique, le Range Rover classique restait pour l’instant injustement cantonné au milieu de la restauration. ECD automotive design vient de réparer cette erreur en proposant une version équipée du V8 6,2l de 435ch de la Corvette, version 2008.

 

 

Ce qui nous a tapé dans l’œil, c’est qu’extérieurement, la voiture n’a pour ainsi dire, pas bougée d’un pouce. De loin, en tous cas. Car en y regardant de plus près, à part la carrosserie, absolument tout a été optimisé. Les jantes tout d’abord, qui, même si elles reprennent le dessin d’origine, sont aussi large que haute. Puis les feux, absolument tous dotés de "leds", et offrant à l’ensemble une imperceptible pointe de modernité. Quant aux rétros et à la calandre, à peine galbés et repeints d’un noir profond, ils achèvent l’ensemble. Enfin, les nuances de peinture disponibles sont infinies. Mais on adore cette teinte de gris un peu sourde.

A l’intérieur, les plus affûtés d’entre vous auront reconnu la planche de bord dite "soft dash" des dernières version 94-95 du LSE (qui annonçaient les P38). Doté d’airbag de toute première génération, d’un plastique au vieillissement aléatoire, elle laissait un goût bizarre. Un truc néo-moderne bancal qui rappelait à quel point cette voiture était passée à côté de toute forme de modernisation...


Ce qui nous a tapé dans l’œil, c’est qu’extérieurement, la voiture n’a pour ainsi dire, pas bougée d’un pouce. De loin, en tous cas. Car en y regardant de plus près, à part la carrosserie, absolument tout a été optimisé. Les jantes tout d’abord, qui, même si elles reprennent le dessin d’origine, sont aussi large que haute. Puis les feux, absolument tous dotés de "leds", et offrant à l’ensemble une imperceptible pointe de modernité. Quant aux rétros et à la calandre, à peine galbés et repeints d’un noir profond, ils achèvent l’ensemble. Enfin, les nuances de peinture disponibles sont infinies. Mais on adore cette teinte de gris un peu sourde





Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale