Même une faible pollution de l’air affecte votre coeur

Même une faible pollution de l’air affecte votre coeur
Source : Sciencesetavenir.fr
07/08/2018 09:04

Une étude portant sur la santé cardiaque de 4000 Britanniques montre un lien direct entre une faible exposition aux oxydes d’azote et particules fines et des malformations des ventricules du cœur annonciatrices d’arrêt cardiaque.

EXPOSITION. La pollution de l'air tue. L'étude que vient de publier l'Université Queen Mary de Londres dans la revue scientifique américaine Circulation le confirme de manière spectaculaire. Ce ne sont pas moins de 4000 personnes dont le mode de vie et l'état de santé ont été scrutés de près grâce au financement de la British Heart Fondation (BHF, la fondation britannique pour le cœur), homologue de la fondation Cœur & recherche française. Les chercheurs ont retiré de l'échantillon toutes les personnes souffrant d'une pathologie respiratoire ou cardiaque pour ne garder que ceux en bonne santé. Ceux qui ont déménagé lors des deux ans d'étude ont également été écartés parce que le lieu de vie importait pour connaître précisément l'exposition aux polluants.

Cette cohorte impressionnante a permis d'avoir un large éventail des situations de vie, entre ceux vivant à la campagne et ceux habitant près des grands axes de circulation. Tous les participants ont passé des tests sanguins ainsi que des IRM pour mesurer la taille, le poids et la vitalité de leurs cœurs et ce à intervalles réguliers. Les résultats sont sans ambigüité: les personnes qui vivent près de grands axes de circulation très fréquentés et sont exposées à de fortes teneurs en dioxyde d'azote (NOx) et en particules fines possèdent des ventricules droit et gauche plus grands. Plus l'exposition est importante, plus larges sont les ventricules. Pour chaque microgramme par m3 de particules fines de 2,5 microns (PM2,5) et pour dix microgrammes par m3 de NOx supplémentaires, le cœur gonfle de 1%. La dilatation des ventricules est le signe précurseur d'un arrêt cardiaque. Bien qu'en bonne santé et ne présentant aucun symptôme de maladie cardiaque, tous les participants ont présenté un accroissement du volume du cœur...







Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale