Tariq Ramadan bientôt mis en examen dans une nouvelle affaire de viol en Suisse !

Tariq Ramadan bientôt mis en examen dans une nouvelle affaire de viol en Suisse !
Source : LesInfos.ma
07/09/2018 11:30

L’islamologue est accusé de « séquestration, contrainte sexuelle, viol avec circonstance aggravante de cruauté », pour des faits remontant à octobre 2008.

Selon nos confrères du journal français Le Point, Tariq Ramadan est au cœur d’une nouvelle affaire en Suisse, cette fois. Ainsi, le palais de justice de Genève explique que « le seuil nécessaire pour justifier l'ouverture d'une instruction pénale est largement atteint, et ce, depuis le début de la procédure déjà ». En effet, les enquêteurs genevois - à la suite d’une plainte déposée le 13 avril 2018 par une Suissesse - auraient recueilli suffisamment d'éléments pour que le parquet procède au cours de cette semaine à une « mise en prévention » de Tariq Ramadan, l’équivalent d’une « mise en examen » en France.

Une enquête dans le plus grand secret

Contrairement aux affaires dans lesquelles Tariq Ramadan est impliqué en France et qui sont pour le moins surmédiatisées, cette nouvelle affaire en Suisse a la particularité d’avoir été tenue secrète jusqu’ici. En effet, nous apprenons que la justice suisse travaille depuis plusieurs semaines dans le plus grand secret, certainement pour protéger cette nouvelle plaignante et lui éviter ainsi les intimidations et autres menaces de mort qui sont le lot quotidien des trois plaignantes en France.
Après les trois plaintes pour viol en France et la plainte pour agression sexuelle enregistrée aux États-Unis, c’est aujourd’hui une Suissesse âgée d’une quarantaine d’années au moment des faits qui accuse l’islamologue de l’avoir violée en 2008 dans un hôtel de la rive droite de Genève. Le 28 octobre de cette même année, Tariq Ramadan lui aurait proposé d'aller boire un café. Puis, sous prétexte de l'aider à monter une planche à repasser et un fer, en prévision d'une émission de télévision, il l'aurait entraînée dans sa chambre. Elle décrit ensuite des scènes d'horreur comparables à ce qu'auraient subi les victimes présumées du prédicateur en France.

« Deux catégories de femmes »

Cette nouvelle plaignante qui accuse Tariq Ramadan de « séquestration, contrainte sexuelle, viol avec circonstance aggravante de cruauté », affirme avoir été également insultée, battue et menacée. « Il me disait qu'il y avait deux catégories de femmes qui refusaient de l'embrasser : les prostituées et les espionnes. Il m'a alors redemandé si j'étais des Renseignements généraux», avait-elle expliqué en avril dernier dans La Tribune de Genève.
Certaines personnes proches du dossier indiquent que l'audition de Tariq Ramadan apparaît comme la suite logique d'une instruction pénale, de façon à ce que le prévenu puisse prendre position sur les charges pesant sur lui. Selon les informations du journal Le Point, cette audition se déroulera à Paris, vraisemblablement en octobre, le prédicateur étant actuellement détenu.
Il semblerait par ailleurs que la fille aînée de l’islamologue, Myriam Ramadan, serait également dans le collimateur de la justice helvétique pour avoir partiellement révélé dans un tweet l’identité de la nouvelle plaignante. Une infraction en droit suisse.




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale