« Zéro Zbel » : Le rapport inquiétant sur la pollution des plages marocaines

« Zéro Zbel » : Le rapport inquiétant sur la pollution des plages marocaines
Source : LesInfos.ma
17/09/2018 09:45

Selon le rapport publié par l'association « Zéro Zbel », les plages du littoral méditerranéen et atlantique contiennent 35 déchets et 180 micro-déchets par m² dont la plupart sont en plastique. 

Des audits menés du mois de mars à août 2018 par un groupe de six associations et quarante bénévoles sur 26 plages du littoral méditerranéen et atlantique, de Boujdour à Essaïdia, tirent la sonnette d’alarme sur la situation catastrophique des plages marocaines. En effet, dans un rapport rendu public sur le site de l’association « Zéro Zbel », qui a collaboré lors de cette opération avec la Fondation Heinrich Boll, les résultats sont pour le moins inquiétants : nos plages contiennent 35 déchets et 180 micro-déchets par m² dont 85% sont en plastique.

« Ces résultats montrent que la pollution plastique est la principale source de déchets solides polluant nos plages, et que l’origine de ces déchets est très concentrée : 5 familles de produits représentent 56% des déchets collectés, et l’essentiel de ces déchets est issu de produits commercialisés par une poignée de grandes entreprises industrielles. Cette concentration des sources des déchets signifie que certaines solutions ciblées en amont peuvent avoir un impact positif majeur sur la réduction de la pollution des plages », explique le rapport.


La responsabilité des grandes marques 

L’association a passé au peigne fin les différents types de déchets collectés et qui sont au nombre de 36.280 : 18% représentent des bouteilles d’eau, de jus, de soda ainsi que leurs bouchons ; 13% sont essentiellement des cordes et des filets de pêche, 10% sont des bâtonnets de sucettes et de coton-tige, 9% de sacs plastiques et 6% des emballages en plastique, 3% des mégots de cigarettes et 2% des pinces à linge. L’association précise que 9% de la collecte, notamment des débris, n’a pas pu être identifiée mais que la moitié des déchets en plastique provient de « marques commerciales appartenant à trois entreprises qui sont des acteurs majeurs des secteurs de la boisson gazeuse, de l’eau en bouteille et des produits laitiers », souligne Zéro Zbel dans son communiqué. « Il est important de rappeler que la pollution plastique des océans est considérée comme l’un des défis environnementaux majeurs de notre siècle, et que la plupart des déchets plastiques mettent entre 100 et 500 ans à se dégrader ».


Recueil de recommandations

« Considérant également que le Maroc a été désigné parmi les 20 pays qui rejettent le plus de plastique dans les océans, il est urgent de mettre en place des solutions permettant de réduire notre consommation de plastique et ses impacts sur la nature », prévient le communiqué.

Afin d’identifier les solutions les plus adaptées, l’association Zéro Zbel annonce l’organisation, dans les prochains mois, d’une série d’ateliers de réflexion autour des résultats de ces audits. « L’objectif de ces ateliers sera de recueillir l’avis de différentes parties prenantes (associations, entreprises, élus locaux...) et d’explorer les mesures à entreprendre. Ces ateliers donneront lieu à la publication d’un recueil détaillé de recommandations. Ces solutions et recommandations devront intervenir à tous les niveaux de la chaîne de valeur: de la réglementation, aux pratiques de production et de distribution, aux habitudes de consommation, jusqu’au système de gestion des déchets », poursuit la même source.


 




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale