Saad Lamjarred : Retour à la case prison !

Saad Lamjarred : Retour à la case prison !
Source : LesInfos.ma
18/09/2018 16:00

Les parquets de Paris et de Draguignan avaient fait appel de sa libération sous caution, il est désormais emprisonné dans la maison d’arrêt de Draguignan. Parallèlement, un mouvement émerge sur la toile, #Masaktach, qui somme les radios nationales de cesser la diffusion des chansons de Saad Lamjarred. 

Saad Lamjarred est sous les verrous ! Précédemment, libéré contre une caution de 150.000 euros dans le cadre de la dernière affaire dans laquelle il est accusé de viol avec violences et qui aurait eu lieu à Saint-Tropez, les parquets de Paris et de Draguignan avaient décidé, la semaine dernière, de faire appel de la décision de la justice. À l’issue de son audition qui a eu lieu ce mardi à 14 heures [heure française, ndlr], le Président de la Cour d’Appel a ordonné son incarcération. Cette décision est généralement prise lorsque la justice estime que ni le contrôle judiciaire ni le port de bracelet électronique ne sont suffisants dans une affaire de ce genre. « Le but est de conserver les preuves ou les indices matériels ; empêcher une pression sur les témoins ou les victimes et leurs familles ; empêcher une concertation frauduleuse entre le mis en examen et ses coauteurs complices pour les empêcher d’inventer un alibi ; garantir le maintien de la personne mise en examen à la disposition de la justice ; mettre fin à l’infraction ou prévenir son renouvellement et / ou mettre fin au trouble exceptionnel et persistant à l’ordre public généré par l’affaire qui ne peut résulter que du seul retentissement médiatique de l’affaire (un motif applicable uniquement pour un crime) », ont expliqué nos confrères de Mediapart dans une précédente publication.

Un mouvement appelé « #MaSaktach » émerge sur la toile

Malgré ses déboires avec la justice hexagonale, plusieurs radios nationales ont continué à assurer les promotions des chansons de Saad Lamjarred et ce, sans tenir compte des dénonciations de plusieurs auditeurs qui se plaignent depuis l’éclatement de la première affaire de la normalisation de ce qu’ils appellent « la culture du viol ». En effet, alors même que le chanteur est sous le coup d’une troisième plainte pour viol avec violences aggravées sur le territoire français, certaines stations continuent à diffuser ses chansons sur leurs ondes. Un comportement auquel ne goûtent pas plusieurs activistes sur la toile, qui ont lancé ce mardi le mouvement #MaSaktach [« Je ne vais pas me taire », ndlr], où, à force de Tweets ponctués d’un #LamjarredOut, ils interpellent les radios sur leur laxisme et la banalisation du cas du chanteur et demandent à ce que ses chansons soient supprimées des ondes, comme en témoignent les Tweets suivants :

Pour rappel Saad Lamjarred, a été placé en garde-à-vue à Draguignan, en France sur la Côte d’Azur,  dans la nuit du 25 au 26 août dernier. Il est soupçonné de viol avec violences aggravées. Les faits se seraient déroulés dans un établissement de Saint-Tropez, comme l’a indiqué le parquet de Draguignan à l’AFP. Une enquête en « flagrance » a été diligentée à la suite de la plainte de la victime présumée, une travailleuse saisonnière de 29 ans selon plusieurs sources, pour des « faits caractérisés de viol ».

Le chanteur avait déjà été mis en examen en octobre 2016 à Paris pour « viol aggravé » et « violences volontaires aggravées » et écroué. En effet, à la veille d’un concert qu’il devait donner, Laura Prioul, une jeune femme de vingt ans à l’époque des faits, avait porté plainte, affirmant avoir été agressée quelques heures plus tôt par Saad Lamjarred dans la chambre d’hôtel de ce dernier. Le 14 février 2017, il a été mis en examen suite à la plainte d’une franco-marocaine qui l’accuse à son tour de l’avoir violée en 2015 dans un appartement à Casablanca. Cette dernière, bien que ne collaborant plus avec le parquet n’a pourtant pas retiré sa plainte, comme cela avait pu être annoncé dans certains médias. Sa plainte reste, de facto, encore greffée au dossier du chanteur.
Saad Lamjarred a également été mis en cause aux États-Unis dans une affaire de viol présumé datant de 2010, mais les poursuites ont été abandonnées suite à un arrangement financier en 2016, dont le montant a été gardé secret.




Recherche

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale