C’est mon histoire : « Mon fiancé m’a trompée avec une superstar »

C’est mon histoire : « Mon fiancé m’a trompée avec une superstar »
Source : Elle
10/10/2018 11:00

Vivre au cœur du star-system n’est pas sans Risque. Olga l’a appris à ses dépens quand son amoureux n’a pas su résister à une gloire de la chanson

« Chérie, j’ai couché avec m. » Il était debout dans le salon, très gauche, quand il m’a jeté cette phrase au visage. Moi, je suis tombée sur le canapé, abasourdie. Je ne savais pas ce qui me désespérait le plus : le fait que mon mec me trompe alors que je trouvais notre relation idyllique, ou le nom de son amante. Une superstar de la pop à la vie flamboyante, multipliant les disques, les adoptions, les transgressions et les injections. Mon idole absolue que j’avais vue cinq fois en concert. La seule phrase qui m’est venue était totalement grotesque : « Vous avez vingt ans d’écart ! » certes, c’était anecdotique, mais il m’a répondu instinctivement : « Oui, mais c’est M. ! » il a tout de suite regretté d’avoir dit ça. Trop tard. J’ai pris mes affaires et je suis partie, en larmes, chez mes parents.

 

UNE VIE DE PRINCESSE POURTANT

Tout avait bien commencé. J’avais grandi à los Angeles dans un milieu où j’avais l’habitude de côtoyer les people depuis mon plus jeune âge, mon père étant agent immobilier de stars. Ma mère, française, était décoratrice d’intérieur, mais avait consacré

Beaucoup de temps à mon éducation, y compris musicale. C’était elle qui m’avait fait connaître M... Quand j’avais 4 ans. Cette passion ne m’a plus jamais quittée. Moi, qui, petite, avais sauté sur les genoux de Robert de Niro et brunchais avec Nicole Scherzinger des Pussycat Dolls, je n’avais jamais pu la rencontrer. Malheureuse ? Même pas car, à 30 ans, j’étais persuadée d’avoir fait la connaissance de mon âme sœur. Un soir, alors que j’allais dîner chez mes parents, mon père est arrivé avec un jeune homme. Brun, yeux noirs, barbe, petites lunettes... Aucun doute, c’était mon style. « Je vous présente David, qui vient de rejoindre la boîte en tant qu’agent immobilier junior », a-t-il dit. David s’est dirigé vers moi et m’a serré la main en souriant. J’ai essayé de prendre un air charmeur : « Enchantée ! » Ma mère lui a proposé de rester dîner. Au cours du repas, j’ai découvert qu’il avait mon âge, que nous avions les mêmes goûts, le même humour, les mêmes centres d’intérêt. Alors que je collectionnais les boulets, j’ai vu en David le moyen de mettre fin à la malédiction. Après le dîner, au moment de partir, il s’est tourné vers mon père : « Si votre fille est d’accord, m’autorisez-vous à l’inviter au cinéma, un soir prochain ? » David ne pouvait éviter le cliché du « Je sors avec la fille du patron », mais j’en avais très envie aussi. Nous le savions tous les deux. Mon père a accepté avec joie. Une semaine plus tard, nous étions en couple. Au bout de six mois de complicité et de passion, je m’installais chez lui. Pour certains, c’était un peu trop tôt mais je m’en fichais, clamant qu’entre lui et moi c’était une évidence, qu’il n’y avait pas besoin d’attendre des années pour être sûre de notre relation. David travaillait dur, rentrait un peu tard, mais tenait à garder du temps pour nous. Ensemble, nous flânions dans des jardins, allions au restaurant ou écouter du jazz. J’avais l’impression d’être dans « La La Land », David était mon Ryan Gosling ! Le jour de mon anniversaire, il m’organisa une très belle surprise, réunissant tous mes amis dans notre appartement. À la fin de la soirée, il projeta une vidéo sur un écran. Je n’y croyais pas, c’était M., mon idole, qui me souhaitait un joyeux anniversaire ! David m’expliqua qu’il était en train de lui vendre une maison et que, comme ils avaient sympathisé, elle avait fait ça pour moi à sa demande. Émue aux larmes, je l’ai serré dans mes bras...







Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale