“J'ai failli perdre mon bébé à cause d'un bagel”

“J'ai failli perdre mon bébé à cause d'un bagel”
Source : closermag.fr
18/10/2018 10:00

Contrôlée positive aux opiacés le jour de son accouchement, après avoir mangé un pain aux graines de pavot, cette Américaine a dû prouver sa bonne foi pour récupérer sa fille.

Lorsqu'il évoque la consommation d'opiacés, le Président Trump lui-même parle de "fléau". Qu'il s'agisse d'héroïne ou des tranquillisants et antidouleurs dérivés de la morphine, l'épidémie de dépendance aux opioïdes est telle qu'elle a fait plus de 60 000 morts en 2016 aux Etats-Unis. Une "urgence de santé publique" qui n'épargne pas les plus jeunes. Depuis 2000, on estime que le nombre de bébés souffrant de syndrome de sevrage néonatal, autrement dit nés en manque après avoir été exposés aux opiacés in utero via la consommation de leur mère durant la grossesse, a été multiplié par cinq.

Une catastrophe sanitaire qui met les nourrissons en grave danger et a conduit les maternités américaines à recourir en masse à des tests sanguins ultrasensibles pour détecter toute consommation de ces drogues. Elizabeth Eden est bien placée pour le savoir. Contrôlée positive aux opiacés le jour de son accouchement, cette jeune maman américaine du Maryland s'est vu enlever son enfant par les services sociaux... tout ça à cause d'un petit déjeuner ! Une mésaventure qui remonte au mois d'avril, mais qu'elle a décidé de partager aujourd'hui pour alerter d'autres mamans...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale