Élections mi-mandat américaines: Les démocrates prennent le contrôle de la Chambre des représentants

Élections mi-mandat américaines: Les démocrates prennent le contrôle de la Chambre des représentants
Source : LesInfos.ma
07/11/2018 15:30

Les démocrates ont engrangé une importante victoire à la Chambre des représentants, tandis que les républicains ont conservé leur majorité au Sénat. Ces élections de mi-mandat marquent aussi l’entrée des deux premières femmes musulmanes de l’histoire au Congrès américain.

C’est ce mardi 6 novembre au soir que les démocrates ont remporté une importante victoire en prenant le contrôle partiel du Congrès pendant les élections américaines de mi-mandat et en arrachant 26 sièges au parti adverse. Les républicains ont quant à eux conservé leur majorité au Sénat, ce qui a permis à Donald Trump de rapidement revendiquer un « immense succès » sur Twitter, sans pour autant évoquer la perte par son parti de la Chambre des représentants.

Une montée en puissance des démocrates ?

Cette défaite est cruciale puisque les États-Unis se retrouveront dès janvier 2019 avec un 116e Congrès divisé, ce qui devrait grandement gêner l'action de Donald Trump jusqu'à la fin de son mandat en 2021. Mais la cheffe des démocrates à la Chambre des représentants – dont l’avenir à la tête du perchoir est encore incertain compte tenu des tensions au sein de son parti -, Nancy Pelosi, semble vouloir travailler dans l’apaisement avec l’autre clan. Ainsi, elle a promis de restaurer des « contre-pouvoirs constitutionnels » tout en déclarant : « Un Congrès démocrate va œuvrer à des solutions qui nous rassemblent, car nous en avons tous assez des divisions ». La cheffe des démocrates a aussi annoncé les priorités de son parti, à savoir la protection de l’assurance maladie et les infrastructures. Des domaines sur lesquels une coopération avec les républicains est tout à fait possible selon plusieurs observateurs.
Toutefois, les démocrates voudront aussi asseoir leur pouvoir et chapeauteront les commissions parlementaires qui ont un droit d’enquête étendu. Ainsi, ils pourront tenter d’obtenir la déclaration fiscale que le président a toujours refusé de fournir, enquêter sur les conflits d’intérêt de la famille Trump et élargir le champ d’investigation du procureur Robert Mueller, chargé de superviser l’enquête sur les possibles liens entre le gouvernement russe et des individus liés à la campagne présidentielle de Donald Trump, dans le cadre de l'affaire du « Russiagate ».
Mais si en apparence les démocrates semblent aussi déterminés à en découdre avec le parti adverse, leurs combats risquent d’être bien compliqués à mener puisque les républicains ont conservé le contrôle du Sénat. Et la Chambre haute du Congrès américain garantit au Grand Old Party de garder la main sur, entre autres, les confirmations des nominations présidentielles à la Cour suprême. De plus, les pouvoirs exclusifs conférés au Sénat sont considérés comme plus importants que ceux de la Chambre basse. Ses responsabilités sont donc beaucoup plus étendues ce qui arrange grandement les affaires de Donald Trump.

Les deux premières musulmanes de l’histoire au Congrès

La Chambre des représentants compte parmi ses nombreux nouveaux visages les deux premières femmes musulmanes de l'histoire de la Chambre basse américaine, toutes deux issues du parti démocrate : Ilhan Omar, 36 ans, a été élue dans le Minnesota avec 78,2% des voix, et Rashida Tlaib, 42 ans, a été élue dans le Michigan avec 88,7% des voix.
Ilhan Omar succède ainsi à Keith Ellison, qui avait lui-même été le premier élu noir et musulman au Congrès. Elle a fui la guerre en Somalie à l’âge de 8 ans et après avoir passé quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya, sa famille s’est installée en 1997 dans le Minnesota, où vit une importante communauté africaine. Militante de la puissante organisation de défense des droits civiques « NAACP », puis engagée dans la vie locale de Minneapolis, la jeune femme avait été élue en 2016 au Parlement de cet État industriel situé près des Grands Lacs. « Je suis musulmane et je suis noire (…) et j’ai décidé d’être candidate, parce que je voulais montrer ce qu’est une démocratie représentative », expliquait-elle en septembre dans l’édition américaine du magazine Elle, comme le rapporte le quotidien LeMonde. Située à la gauche du parti démocrate, elle prône une éducation gratuite, une réforme du système judiciaire et un accès au logement pour tous. Elle est également opposée à la politique migratoire restrictive du président Donald Trump.
Rashida Tlaib quant à elle est loin d’être une novice en politique. Elle a été représentante à la Chambre du Michigan de 2008 à 2014 et exerce depuis en tant qu'avocate au Sugar Law Center for Economics and Social Justice, une ONG de défense des droits des personnes défavorisées. La native de Détroit succède à un pilier du parti démocrate, John Conyers, poussé à la démission en septembre suite à plusieurs accusations de harcèlement sexuel portées par d’anciennes collègues. Rashida Tlaib est fille d’immigrés palestiniens et l’aînée d’une fratrie de 14 enfants. « Quand vous voyez un Palestinien avec votre nom et votre foi réussir, cela prouve que le gouvernement peut nous interdire d’entrer dans le pays mais pas d’être élu », avait-elle déclaré à ABC News en août dernier. « Montrer aux Américains que c’est possible sera une victoire pour ma famille ».
Au Congrès, elle promet de défendre un agenda progressiste. Parmi ses priorités : garantir un salaire minimum de 15 dollars de l’heure, empêcher les républicains de couper dans les budgets des assurances santé pour les plus démunis, éliminer les exemptions fiscales offertes aux entreprises et subventionner les écoles publiques. Un agenda à l’opposé de la politique menée par l’administration Trump...







Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale