Meurtre de Jamal Khashoggi : La chef de la CIA entendue par le Sénat pour clarifier l'affaire

Meurtre de Jamal Khashoggi : La chef de la CIA entendue par le Sénat pour clarifier l'affaire
Source : LesInfos.ma
04/12/2018 12:40

La directrice de la CIA, Gina Haspel, livrera ses conclusions ce mardi 4 décembre, sur le meurtre de l'éditorialiste Jamal Khashoggi. Elle n’avait pas répondu à la précédente invitation des sénateurs, qui avaient entendu à huis clos fin novembre, les ministres de la Défense et des Affaires étrangères sur ce dossier.

Alors que Donald Trump avait ouvertement affiché son soutien à l'Arabie Saoudite, suite au scandale de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, pensant presque tourner la page de ce marasme diplomatique, une nouvelle sortie de la CIA risque de susciter de nouveaux remous. Cet éventuel pavé dans la mare porte le nom de Gina Haspel. Directrice de la Central Intelligence Agency (CIA), elle sera in fine entendue ce mardi 4 décembre par des parlementaires sur ce que sait l’agence de renseignement, concernant le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Selon le républicain, Bob Corker, chef de la puissante commission des Affaires étrangères, relayé par l'AFP, Gina Haspel rencontrera « un petit groupe » de parlementaires, à 11 heures au Sénat. Un rendez-vous qui prend une envergure d'autant plus importante que la directrice de la puissante agence avait décliné la précédente invitation des sénateurs, le 28 novembre dernier. Cette précédente rencontre tenue à huis clos consistait principalement à entendre les ministres de la Défense, Jim Mattis, et des Affaires étrangères, Mike Pompeo, sur les informations dont dispose l’administration Trump au sujet de cet assassinat, début octobre, au consulat saoudien à Istanbul. L'absence de la patronne de la CIA avait particulièrement été remarquée et critiquée par nombre de sénateurs, y compris au sein des rangs républicains.

Et pour cause, plusieurs médias américains avaient relayé des révélations fracassantes - liées à l'enquête de la CIA – concernant l'implication du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman dans le meurtre du journaliste critique envers Riyad, Jamal Khashoggi.

Cependant, lorsque Mike Pompeo s'est tenu devant les sénateurs, il a assuré que le rapport de la CIA ne contenait « aucun élément direct liant le prince héritier à l’ordre de tuer Jamal Khashoggi ».

La CIA disposerait toutefois de preuves d'un échange de messages avec un proche conseiller supervisant l’opération, Saoud Al-Qahtani, dans les heures précédant et suivant le meurtre. Son rapport conclut, avec un degré de certitude « moyen à élevé », que « MBS » « ciblait personnellement » M. Khashoggi et qu’il a « probablement ordonné sa mort ».

Si ces fuites dans la presse ont vraisemblablement provoqué l'ire de la directrice de l'agence de renseignement américain, elles ont également fait jouer le mauvais rôle à la Maison Blanche. Son célèbre locataire – pénalisé par ailleurs par ses déclarations à l'emporte-pièce – est accusé de vouloir épargner le prince héritier, en raison notamment des intérêts stratégiques américains au Moyen-Orient. Des accusations dont Donald Trump ne se défend pas. Dans un communiqué officiel daté du 20 novembre, le président américain avait déclaré publiquement que le service de renseignement n’avait « rien trouvé d’absolument certain ». « Il se pourrait très bien que le prince héritier ait eu connaissance de cet événement tragique – peut-être, peut-être pas ! ».

La nouvelle audition de Gina Haspel relancera-t-elle l'affaire et son lot de rebondissements diplomatiques ? Rien n'est moins sûr... Car si le 45e leader du « monde libre » se doit d'assumer ce rôle d'ardent défenseur des libertés individuelles, il a également signifier qu'il n'était pas prêt à sacrifier de précieuses alliances sur l'autel poussiéreux de l'éthique.

 

Par HoM







Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale