Le prince Harry menacé de mort par un groupe néo-nazi britannique pour s'être marié avec Meghan Mark

Le prince Harry menacé de mort par un groupe néo-nazi britannique pour s'être marié avec Meghan Mark
Source : closermag.fr
06/12/2018 10:00

Plusieurs médias britanniques rapportent qu'un groupe néo-nazi britannique a suggéré que le prince Harry soit tué pour la seule raison qu'il s'est marié avec Meghan Markle.

C'est une image et des messages très violents qui circulent sur les réseaux sociaux à l'encontre du prince Harry depuis plusieurs jours. Sur un dessin, dévoilé par The Sun, on peut voir le fils cadet du prince Charles avec une arme pointé sur lui et le slogan, "traître à la race". Une affiche qui fait froid dans le dos et qui risque d'inquiéter Kensington Palace. En effet, la BBC révèle que depuis plusieurs jours, le duc de Sussex est victime de menaces de mort de la part d'un groupe néo-nazi britannique. La raison ? Il s'est marié avec Meghan Markle.

Dans les discussions entre les membres du groupe que s'est procurée la BBC, certains n'hésitent pas à qualifier le prince Harry de "traître" pour s'être marié avec une métisse, lui reprochant d'avoir contracté "un mariage interracial", qui va à l'encontre de leurs principes de suprémacistes blancs. Selon le média britannique, ce groupe néo-nazi a été mis en place par Andrew Dymock, un étudiant à l'université britannique de Bath, tandis que l'auteur de l'affiche a été identifié sous le nom d'Oskar Koczorowski, un jeune londonien âgé de 17 ans...







Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale