Terrorisme : Démantèlement d’une nouvelle cellule active à Kenitra

Terrorisme : Démantèlement d’une nouvelle cellule active à Kenitra
Source : LesInfos.ma
11/12/2018 15:20

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) est parvenu à démanteler ce mardi 11 décembre au matin, une nouvelle cellule terroriste composée de trois individus, liés à la mouvance de Daech. Actifs dans la ville de Kenitra, ces terroristes présumés s'apprêtaient à mener des actions sur le territoire national, indique un communiqué officiel de la BCIJ.

Alors que l'attention des médias est tournée vers Marrakech et les remous diplomatiques causés par l'adoption du Pacte mondial pour les migrations, le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) poursuit sans relâche ses actions proactives et concrètes sur le territoire national. Sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), et dans le cadre des opérations de lutte contre les menaces terroristes, le BCIJ a procédé ce mardi 11 décembre à un nouveau coup de filet : « le démantèlement d’une cellule terroriste composée de trois individus partisans présumés de “Daech”, s’activant dans la ville de Kénitra », indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.  

Acte terroriste d’envergure au Maroc

Les premiers éléments de l'enquête informe que les suspects sont âgés de 21 à 31 ans et adhèrent à des actes d’apologie et de propagande au profit de Daech. Ces présumés terroristes prévoyaient également de mener des actes terroristes dans le Royaume, « suivant l’agenda destructeur de ce groupe terroriste », précise la même source.

Selon ces mêmes sources, l'un des individus de cette cellule de Kenitra, interpellés mardi, avait d'ores et déjà tenté de rejoindre les rangs des combattants de Daech sur la scène syro-irakienne, ainsi qu'au sein de ses factions actives en Afrique de l'Ouest. Il se serait ravisé en décidant « de commettre un acte terroriste d’envergure au Maroc en coordination avec les autres membres de cette cellule », précise le communiqué.

Ce même terroriste présumé nourrissait des liens permanent avec un des extrémistes interpellés le 9 novembre 2018 à Aït Melloul, pour sa planification « de dangereux projets terroristes » dans le Royaume, affirme le communiqué. 

« Les mis en cause seront présentés devant la justice dès la fin de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent selon les dispositions de la loi », conclut la même source.

Des actions efficaces, selon le Global Terrorism Data Base

Les efforts constants et proactifs menés par les équipes du BCIJ et de la DGST se révèlent payants à de nombreux égards. En témoigne le récent rapport du « Global Terrorism Data Base », publié par « l'Institute For Economics and Peace ». Cette base de données du département de la sécurité intérieure de l'Université de Maryland, considérée par les spécialistes comme la plus fiable et exhaustive au monde, soulignent nos confrères de Medias24. Sur la base de nombreux critères dont le nombre d’incidents terroristes sur une année, le nombre de victimes du terrorisme, le nombre de blessés suite à des attaques terroristes, et l’évaluation des dégâts matériels causés par des incidents terroristes, le rapport évalue 163 pays sur la façon dont ils sont impactés par le terrorisme. Selon ce même rapport, on apprend que le Maroc est ainsi situé parmi les nations les moins sujettes à ce risque, en se hissant à la 132e position en 2017, soit 9 places de plus qu'en 2016 (122e au classement).

Ce succès relatif tient majoritairement aux approches proactives menées par les services de sécurités du Royaume qui ont fait de la lutte contre le terrorisme un axe d'action majeur. Ce dernier trouve également ses ramifications dans la mise en place de programme adaptés à la gestion de la question sensible des « revenants », ces combattants qui quittent les scènes syro-irakienne ou d'Afrique de l'Ouest, notamment, pour regagner le Maroc. Ces derniers font alors l'objet d'un encadrement drastique mêlé à des programmes de dé-radicalisation ou purgent des peines de prison...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale