Augmentation des frais de scolarité en France: les étudiants marocains sous le choc

Augmentation des frais de scolarité en France: les étudiants marocains sous le choc
Source : Telquel.ma
14/12/2018 11:01

Le 19 novembre, le Premier ministre français, Édouard Philippe, a annoncé un projet de loi prévoyant une augmentation significative des droits d’inscription pour les étudiants étrangers. Une annonce qui a suscité de vives inquiétudes chez les étudiants marocains.

Cela fait trois ans que Meryem économise pour poursuivre ses études en France.Il y a quelques semaines, elle avait enfin réuni tout l’argent nécessaire pour entamer la procédure auprès de Campus France. La jeune étudiante de 20 ans, actuellement en troisième année à l’ENCG, s’est effondrée à l’annonce par le Premier ministre français, Edouard Philippe, de la hausse des droits d’inscription à l’université. “C’est tout mon projet professionnel qui tombe à l’eau. Mon rêve qui se brise”, dit-elle, encore choquée.

Selon ce projet de loi, qui vise les étudiants non européens, les frais d’inscription pour la rentrée 2019 passeront, pour les nouveaux arrivants, de 170 à 2770 euros (soit près de 30.000 dirhams) en licence, et de 243 et 380 en master et en doctorat respectivement à 3770 euros (près de 40.000 dirhams). Une annonce qui a suscité de vives inquiétudes chez les étudiants marocains, qui sont les étudiants étrangers les plus nombreux en France, ainsi que dans le monde universitaire français...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale