Evolution du Covid-19 au Maroc

14565
confirmés
239
décès
10281
guérisons
La Bourse de Casablanca clôture dans le rouge Covid-19 : "Coronasceptique", le président brésilien Jair Bolsonaro testé positif Réouverture progressive des mosquées au Maroc à partir du mercredi 15 juillet USA : Les étudiants étrangers pouvant suivre leurs cours en ligne risquent l’expulsion Les Marocains rapatriés ne seront plus confinés dans les hôtels Plus de 45.000 MRE bloqués au Maroc ont regagné leur pays de résidence Pratiques anticoncurrentielles : Les patrons des Gafa seront auditionnés par le Congrès US Le CCSRS alerte sur l'aggravation des risques macroéconomiques en 2020 33 inventeurs marocains honorés au concours des inventions contre le Covid-19 Le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres autour de la LFR

Des associations demandent à Bercy de suspendre le dioxyde de titane, additif alimentaire controvers

Des associations demandent à Bercy de suspendre le dioxyde de titane, additif alimentaire controvers
Source : Sciencesetavenir.fr
24/12/2018 10:00

Des associations demandent lundi au ministère de l’Économie de suspendre le dioxyde de titane ou E171, un additif alimentaire controversé, en prenant l'arrêté ministériel nécessaire, selon une tribune publiée par le Monde.

En mai, la secrétaire d’État à la Transition écologique, Brune Poirson, avait fait spécialement le déplacement dans l'usine d'un confiseur à Tourcoing (Nord), pour annoncer la volonté du gouvernement de suspendre "d'ici la fin de l'année" l'utilisation dans tous les produits alimentaires du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules.

En juin, les confiseurs français se sont engagés à bannir son usage et à l'automne, cette suspension a été votée par les parlementaires.

"Mais depuis… rien ne se passe", selon les signataires de cette tribune, dont UFC-Que Choisir, France Nature Environnement, la Ligue contre le cancer, Réseau environnement santé, Générations futures, Greenpeace, 60 millions de consommateurs...

"Pire, l’entrée en vigueur de cette mesure est gelée par Bercy. En vertu du code de la consommation, le ministère chargé de la consommation est le seul compétent pour prendre l’arrêté ministériel permettant de rendre cette mesure effective", poursuivent-ils. "Or Bercy refuse de rédiger cet arrêté, au motif qu’il n'y aurait pas de danger suffisamment +grave ou immédiat+ pour activer la clause de sauvegarde au niveau européen", affirme le texte.

 

Le dioxyde de titane, dont la présence est indiquée sur les étiquettes par TiO2 ou E171, est une poudre blanche utilisée principalement comme colorant, pour blanchir ou intensifier la brillance des produits alimentaires...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale