Investissements publics : 99 milliards de dirhams alloués aux EEP en 2019

Investissements publics : 99 milliards de dirhams alloués aux EEP en 2019
Source : aujourdhui.ma
08/01/2019 11:00

Tenant compte du gel de 15 milliards de dirhams des crédits de paiement, le taux de reports est passé de 84% en 2013 à 36% en 2017, soit une diminution annuelle moyenne de 19%.

Il se serait apprécié de 16,5 % sur la période 2011-2019. Le montant global des investissements publics atteint cette année les 195 milliards de dirhams, dont une grande partie revient aux établissements et entreprises publics. En effet, l’investissement global prévu pour les EEP au titre de l’année 2019 s’élève à 99 milliards de dirhams au moment où 77,5 milliards de dirhams sont alloués au budget de l’État et 18,5 milliards de dirhams aux collectivités territoriales. C’est ce que l’on peut relever de la note sur la répartition régionale de l’investissement qui accompagne la loi de Finances 2019 et dont une note de synthèse a été publiée, lundi 7 janvier sur le site officiel du ministère de l’économie et des finances.

Cette note qui arrive cette année à sa quatrième édition s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle approche de gestion des investissements publics. Le document met en exergue l’effort engagé par l’État à consolider les marges budgétaires dégagées au profit de l’investissement public, soit une augmentation de plus 44,4% entre 2009 à aujourd’hui. «En parallèle avec cet effort budgétaire, le gouvernement n’a cessé d’accorder une attention particulière à l’accélération du rythme d’exécution de l’investissement public, tout en veillant à sa répartition régionale de manière à garantir un développement intégré et équilibré des différentes régions du Royaume», peut-on lire de ladite note.

En analysant l’évolution des réalisations du budget général d’investissement, il ressort une amélioration de près de 17 points du taux d’exécution des crédits d’investissements imputés au budget général en 4 ans. Il est ainsi passé de 62,43% en 2013 à 78,99% en 2017.

Une amélioration qui résulte de l’entrée en vigueur des dispositions de la nouvelle loi organique des finances en matière de promotion de la gestion publique, notamment l’approche de performance et le plafonnement des reports à 30 % des crédits de paiement ouverts au titre du budget d’investissement. Se référant au document du ministère de l’économie et des finances, le taux de reports, par rapport aux crédits ouverts, a affiché une amélioration continue...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale