Terrorisme : Le BCIJ démantèle une nouvelle cellule à Nador et Driouch

Terrorisme : Le BCIJ démantèle une nouvelle cellule à Nador et Driouch
Source : LesInfos.ma
08/01/2019 13:00

Le BCIJ démantèle une cellule terroriste liée à l'organisation extrémiste Daech, ce mardi 8 janvier dans les villes de Nador et Driouch, selon le ministère de l'Intérieur. La cellule était composée de trois individus âgés de 18 à 31 ans, cherchant à acquérir des compétences en fabrication d'explosifs.

Alors que le spectre du terrorisme plane toujours sur le Royaume, depuis la terrible attaque d'Imlil, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) redouble d'efforts pour déjouer les moindres velléités liées à des activités terroristes. Dans le cadre de ces efforts, cette émanation de la DGST, dirigée par Abdelhak Khiam, est parvenue à démanteler ce mardi 8 janvier une cellule terroriste composée de trois individus s’activant dans les villes de Nador et Driouch, précise le ministère de l'Intérieur. 

Un agenda terroriste

Cet important coup de filet a permis de la saisie d’appareils électroniques, d’armes blanches: « des épées, un coutelas, une hachette et une lance, ainsi que de deux fusils de chasse, de cartouches, d’uniformes militaires, de croquis d’armes à feu et de manuscrits qui font l’apologie de l’idéologie extrémiste, outre une quantité de souffre, des batteries et des câbles électriques », ajoute le ministère dans un communiqué. Cet équipement était destiné à mener de nombreuses attaques sur le territoire, exécutées par les trois membres de cette cellule du nord. Selon le communiqué, les trois individus partisans des thèses extrémistes de Daech, âgés entre 18 et 31 ans, planifiaient des opérations terroristes dans le Royaume, après l’acquisition de compétences en matière de fabrication d’explosifs et de substances toxiques, précise la même source.

« Cette opération, souligne le ministère, confirme la poursuite des menaces terroristes et la détermination des adeptes de “Daech” à exécuter l’agenda de cette organisation à travers des actes terroristes ».

Les mis en cause seront déférés devant la justice dès la fin de l’enquête. Celle-ci se poursuit sous la supervision du parquet compétent.

Une menace bien réelle

Cette nouvelle arrestation confirme à nouveau que la menace terroriste est toujours présente au Maroc, malgré les efforts des forces de l'antiterrorisme. Cette réalité a frappé le Royaume de plein fouet lors de la terrible attaque d'Imlil, coûtant la vie à deux touristes scandinaves. Si les autorités se sont mises en ordre de bataille pour interpeller dans les plus brefs délais les auteurs de l'effroyable double homicide, commis au nom des thèses daechiennes, elles ont révélé malgré leur travail acharné et quotidien une indéniable réalité : le défi majeur – voire impossible – de se targuer d'une maîtrise totale de la question terroriste. Bien que le Maroc ait été classé parmi les pays les moins soumis à ce risque selon le Global Terrorism Index 2017, il n'en reste pas moins une cible...  




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale