Drame d'Imlil: Les révélations d'El Mundo sur l'Hispano-Suisse radicalisé

Drame d'Imlil: Les révélations d'El Mundo sur l'Hispano-Suisse radicalisé
Source : huffpostmaghreb.com
09/01/2019 12:01

Pendant son adolescence, il fumait beaucoup de joints, brûlait des voitures et avait fait plusieurs braquages.

Le ressortissant hispano-suisse, père de famille de 25 ans, arrêté dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil, près de Marrakech, est un converti qui s’est radicalisé à Genève en Suisse. Le média espagnol El Mundo révèle plusieurs informations sur ce dernier.

Avant de devenir “Abdellah”, il s’appelait Kevin Zoller Guervos. Il est né et il a grandi à Versoix en Suisse. Accusé d’être l’un des instigateurs du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil le 17 décembre dernier, Abdellah ne s’est pas sali les mains. Il ne faisait pas partie des trois hommes qui ont décapité Louisa et Maren. Il ne figure pas non plus dans la vidéo postée par les auteurs du crime avec le drapeau de Daech prêtant allégeance à l’organisation “Etat islamique (EI)”… Mais c’est lui qui aurait “formé” les assassins.

Gema, sa mère, raconte au journal espagnol El Mundo sa plongée en enfer depuis le jour où elle a appris que son fils est terroriste. Elle nie qu’il soit impliqué dans cette affaire. “Tout ce qui est dit est un mensonge”. Elle raconte que son fils était un jeune homme qui a vécu une mauvaise adolescence et qui a perdu son père colombien à l’âge de 15 ans. Il fumait beaucoup de joints, brûlait des voitures et avait fait plusieurs braquages. “Il a été placé dans un centre pour mineurs et là on lui a fait choisir entre lire la Bible ou le Coran. Il a choisi le Coran. Après il disait que grâce à ce livre, il s’était rendu compte de toutes ses erreurs”, explique sa mère. Il s’est ensuite converti à l’islam à la mosquée du Petit-Saconnex près de Genève et priait chaque jour pour se faire pardonner par Dieu. Il se rendait souvent à la mosquée mais elle n’avait jamais remarqué quelque chose d’étrange chez lui.

En 2011, Kevin pensait qu’il avait des “démons” dans sa tête qui lui disaient quoi faire, raconte l’un de ses amis à El Mundo. Ce sont ces “démons” qui ont poussé l’État suisse à verser une pension à Kevin lorsqu’il est devenu majeur, en raison de ses problèmes psychiatriques. Et c’est avec cette pension qu’il a pu vivre au Maroc, puisque le gouvernement a continué de la lui transférer après son arrivée à Marrakech en 2015, précise le quotidien espagnol. “Il est parti pour épouser ce qu’il appelait une femme propre (vierge), avant de trouver une femme avec laquelle, aujourd’hui, il a un fils” raconte sa mère...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale