Assainissement liquide : Les odeurs nauséabondes dérangent

Assainissement liquide : Les odeurs nauséabondes dérangent
Source : aujourdhui.ma
09/01/2019 14:00

Enquête du HCP sur la perception des Marocains des mesures du développement durable

La préoccupation écologique progresse au Maroc. Selon les résultats de l’enquête nationale sur la perception des mesures du développement durable 2016 du Haut-Commissariat au Plan (HCP), 93% des Marocains ont constaté des changements dans le climat ces dernières années. Pour 37% des Marocains, ces changements se manifestent par une hausse des températures, 32% expliquent ces changements par un dérèglement des saisons et 25% par des sécheresses récurrentes. Les facteurs qui dégradent l’environnement sont l’insécurité pour 22,2% des Marocains, la promiscuité démographique pour 20,1%, la pollution de l’air pour 17,4% et la faiblesse des infrastructures et des services pour 15,5%. Parmi les autres facteurs figurent l’habitat indécent ou clandestin pour 13%, le manque d’espaces verts pour 6,4% ; les difficultés de transport et de communication pour 5,5%.

La qualité de l’eau pointée du doigt

L’enquête du HCP signale que près de 4 personnes sur 10, soit 38,5% des répondants, ont des problèmes en matière d’assainissement liquide. Les principaux problèmes ont trait à l’absence de réseau d’assainissement liquide (66,7%), aux mauvaises odeurs et à la prolifération des maladies (18%). Selon les personnes enquêtées, les sources de pollution de l’environnement sont les déchets ménagers (64,8%), les eaux usées (11,2%) et les déchets industriels ( 11%). Par ailleurs, près de 30% des répondants sont insatisfaits (38,3% en milieu rural et 24,1% en milieu urbain) de l’alimentation en eau potable. Les principales causes de cette insatisfaction mauvaise qualité de l’eau pour 33,7%, le coût élevé pour 28,7% (6,4% en milieu rural et 44,4% en milieu urbain), l’accès difficile aux sources d’alimentation en eau pour 19,8% (42% en milieu rural et 4,3% en milieu urbain) ainsi que l’irrégularité ou la faiblesse du débit pour 14,3%. Autre constat à relever: 18,4% des enquêtés sont insatisfaits de l’approvisionnement en électricité. Les principales causes sont une facturation élevée pour 79,2%, la récurrence des coupures de courant ou l’insuffisance des réseaux particulièrement en milieu rural.

Transport routier : Toujours plus de pollution

L’enquête s’est aussi intéressée aux problèmes majeurs inhérents aux services de transport routier.  21,5% des répondants citent l’insuffisance des moyens de transport, la dégradation du réseau routier (20,8%), le manque de contrôle et de rigueur dans l’application de la loi (16,7%), la non qualification et l’irresponsabilité des conducteurs ( 15,3%) , le transport clandestin ( 11,3%) et la vétusté du parc (10,4%). Il est aussi important de relever que 42,6% des citoyens estiment une forte pollution due aux moyens de transport. Pour remédier à cette situation, parmi les personnes ayant une voiture, 71,1% sont disposées à en réduire l’usage, sans conditions, tandis que  19,1 % sont disposées à le faire sous réserve de l’existence de moyens de transport convenables...




Recherche
Météo Plus
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale