Les présumés voleurs de la pièce d'or de 100 kilos jugés à Berlin

Les présumés voleurs de la pièce d'or de 100 kilos jugés à Berlin
Source : Lefigaro.fr
10/01/2019 09:00

Les criminels, membres d'un clan mafieux en provenance du Liban, s'étaient introduits dans le Musée de Bode avec une échelle pour y dérober l'écu de 100 kg en mars 2017. Ils comparaissent ce jeudi devant le tribunal allemand pour «vol aggravé en réunion» et «complicité de vol».

Le butin valait son pesant d'or. Quatre hommes, dont trois membres d'un clan mafieux présumé, comparaissent jeudi pour le vol d'une pièce d'or de 100 kg dans un musée de Berlin, l'un des «casses» les plus spectaculaires commis ces dernières années en Allemagne. Les accusés, qui comparaissent libres devant un tribunal de la capitale allemande, doivent répondre de vol aggravé en réunion et de complicité de vol. Ils risquent jusqu'à dix ans d'emprisonnement.

Dans la nuit du 27 mars 2017, trois d'entre eux s'étaient introduits à l'aide d'une échelle dans le Musée Bode, en plein centre-ville, pour y dérober une pièce en or massif d'une valeur estimée à 3,75 millions d'euros, selon l'accusation. Après avoir brisé la vitre qui protégeait l'œuvre à coups de hache, ils avaient transporté dans une brouette leur larcin, de la taille d'un pneu automobile, avant de prendre la fuite en voiture.

La pièce d'or canadienne, baptisée «Big Maple Leaf» et sur laquelle apparaît l'effigie de la reine Elizabeth II, n'a jamais été retrouvée. Les enquêteurs estiment qu'elle a sans doute été fondue pour être revendue en petits morceaux ou expédiée à l'étranger.

Les voleurs présumés, deux frères et un cousin, appartiennent à une famille d'origine libanaise qui a souvent eu maille à partir avec la police et la la justice dans le passé. Ils avaient bénéficié de l'aide d'un gardien du musée de 20 ans, Dennis W., assis lui aussi sur le banc des accusés. C'est lui qui leur a notamment fourni de précieux renseignements sur le système d'alarme de l'établissement situé sur l'île aux Musées, proche du domicile d'Angela Merkel. Les trois accusés se sont ainsi introduits dans le Musée Bode par une fenêtre donnant sur le vestiaire des gardiens qui n'était pas protégé par une alarme.

 

Les vidéos des caméras de surveillance ont montré trois hommes encagoulés empruntant tout simplement les quais d'un train local tout proche pour cambrioler ce musée qui abrite un cabinet des médailles et de l'art byzantin.

Mafia libanaise en Allemagne

Interpellés en juillet 2017, Ahmed, 20 ans, son frère Wayci, 23 ans, et leur cousin, Wissam, 21 ans, appartiennent à ce que la presse allemande présente comme le clan Remmo, une vaste famille kurde d'origine libanaise. Elle compte quelque 500 membres selon les médias, dont plusieurs ont été impliqués dans des affaires retentissantes ces dernières années à Berlin.

Fin août 2018, la police avait ainsi saisi 77 biens immobiliers, des appartements et des maisons notamment, appartenant à ce groupe familial. Elle estime que ces investissements ont été financés avec le butin d'un casse retentissant de banque en 2014. Ils avaient dérobé le contenu de plusieurs centaines de coffres-forts pour près de 10 millions d'euros. Certains de ces appartements avaient été achetés par l'un des membres du clan, vivant officiellement de l'aide sociale...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus

Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale