Maquillage soin : passez à l'hybride

Maquillage soin : passez à l'hybride
Source : Elle
17/01/2019 19:00

Des anti-âge qui donnent bonne mine, des rouges à lèvres qui lissent les ridules, des contours des yeux qui effacent les cernes et du mascara qui active la repousse des cils… On y croit ? oui !

D’où vient cette tendance du produit hybride ? D’Asie bien sûr, avec les premières BB cream. Si le concept a vu le jour en Allemagne, le principe a été repris sous l’égide de la Corée, qui en a fait un soin star. Ont suivi la CC cream, puis le cushion, imaginé par Iope, marque du groupe Amore Pacific. « N’oublions pas qu’au départ, le cushion est un produit de soin avec un bénéfice maquillage. Hydratant, anti-âge, doté d’un SPF, mais toujours teinté », explique Florence Bernardin, directrice de l’agence Information & Inspiration, dédiée à l’innovation et à la veille cosmétique asiatique. En Asie, les formules hybrides se multiplient. Les « tone up », par exemple, des soins éclaircissants qui offrent un effet immaculé immédiat grâce à des particules de mica ou de dioxyde de titane. « Il existe aussi des “skin prep” (comme les sérums en lotion), des “finishers” (comme des highlighters hydratants), des ombres à paupières soins, des baumes de teint ou encore des produits de nettoyage qui jouent le rôle de bases de teint », ajoute l’experte.

UN BOOM EN FRANCE

« Depuis cinq ans, les femmes recherchent des produits multi tâches », selon Nathalie Rozborski, directrice générale adjointe du bureau de tendances NellyRodi. Elles ne veulent plus choisir entre beauté et bien-être de la peau, privilégient les formules courtes et claires plutôt que l’accumulation de soins. « Les territoires se floutent entre skincare et maquillage, si bien que l’organisation des équipes de recherche par catégorie de produit est devenue obsolète. » Aujourd’hui, on ne réfléchit plus par produit, mais par bénéfice recherché.

DE L'IMMÉDIAT ET DU DURABLE À LA FOIS

Ces produits tout-en-un sont mieux adaptés à notre mode de vie. Ils nous font gagner du temps et, surtout, nous permettent d’alléger notre routine. « La peau respire mieux avec un soin make-up qu’avec un fond de teint chargé en huile ou en silicone. L’effet est plus naturel, les teintes sont plus faciles à moduler », souligne Katalin Berenyi, cofondatrice et directrice de la création Erborian. « Avec ces textures “respirantes”, il ne s’agit pas forcément de zapper une étape, mais de profiter du maquillage pour traiter les défauts que l’on cherche à camoufler : rides, boutons, excès de sébum, pores dilatés, etc. explique Marie Pfister, directrice du développement chez Filorga. Les fards agissent tout de suite, mais de façon éphémère, et le soin offre une solution durable sans effet immédiat : un bon compromis pour les 96 % de femmes qui ne sont pas satisfaites de l’aspect de leur peau. »

POUR TOUTES LES FEMMES ?

A priori oui, à l’heure des tendances sur les réseaux sociaux qui incitent les stars (et nous-mêmes) à se dévoiler au naturel et à arrêter le maquillage ultra sophistiqué au quotidien. Le naturel est d’ailleurs la signature de notre fameux « chic à la française ». Cependant, nous voulons toutes avoir bonne mine et l’air moins fatigué. Or, pour lutter contre un teint terne, en particulier celui d’une peau mature, les nacres ne suffisent pas : elles apportent du glow, mais sans effet couvrant. Thi Bich Chu, directrice du développement et institutionnel SVR, explique : « Pour neutraliser la composante jaune de ces peaux, nous avons intégré des pigments roses à dominante violette dans notre dernier soin anti-âge, la crème Densitium. » À la clé, un teint rosé, synonyme de fraîcheur et d’éclat. Lionel de Benetti, cosmétologue et consultant Kiehl’s, de préciser : « Certaines de ces formules hybrides ont un spectre d’activité trop étroit pour être utilisées seules sur les peaux matures. Il faut donc compléter leur action, le soir, avec des soins plus riches en principes actifs. »

DES PROUESSES HIGH-TECH

Autrefois, la couleur perdait vite de sa fraîcheur dans le pot et sur la peau. La technologie d’encapsulation des pigments et l’utilisation de gélifiants adaptés ont donné naissance à des formules au fini naturel. « L’émergence des textures à transformation a permis également de développer des produits plus performants. Grâce aux ingrédients volatils, un soin peut se transformer au contact de la peau et même devenir poudré », précise Katalin Berenyi. Une prouesse rendue possible aussi par des conditionnements comme chez Erborian encore, où les tubes sont fabriqués avec cinq couches d’aluminium pour que la formule n’entre pas en contact avec l’air.

Si la qualité et l’offre des pigments colorés ont changé depuis les premières crèmes teintées, « les laboratoires doivent veiller à ce que ceux-ci n’interagissent pas avec la formule soin et n’aient pas d’effet desséchant une fois incorporés, explique Sarah Michel Stevens, directrice de la marque Galénic. Certaines textures aqueuses et poudres restent d’ailleurs difficiles à mettre au point ». Ce que confirme Marie Pfister : « Chez Filorga, les labos ont travaillé main dans la main avec des pros du maquillage pour créer ces hybrides. Ils sont parvenus à mettre au point une poudre fine, transparente, en intégrant des actifs. Une performance technologique car la matière devenait vite jaune et granuleuse. » Les labos déploient donc des trésors de formulation pour satisfaire nos envies. « On veut du soin partout », résume Florence Bernardin. En clair, le Graal serait de gagner toujours plus d’efficacité en un minimum de temps...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale