Croissance au Maroc : la BAD prévoit 4% à partir de 2020

Croissance au Maroc : la BAD prévoit 4% à partir de 2020
Source : Challenge.ma
18/01/2019 10:00

La croissance du PIB réel du Maroc devrait s?établir à 2,9% en 2019 avant un rebond à 4 % à partir de 2020, selon la Banque africaine de développement (BAD).

La croissance du PIB réel du Maroc devrait s?établir à 2,9% en 2019 avant un rebond à 4 % à partir de 2020, selon la Banque africaine de développement (BAD).


« Les perspectives économiques à moyen terme au Maroc sont favorables et indiquent la poursuite de la décélération de la croissance du PIB réel qui devrait s?établir à 2,9 % en 2019, avant un rebond à 4 % à partir de 2020 », indique un rapport de la Banque sur « les perspectives économiques en Afrique ? 2019 », présenté jeudi à Abidjan.

D?après la BAD, le ralentissement projeté en 2019 serait attribuable au léger recul de la valeur ajoutée du secteur primaire.

L?économie marocaine demeure « résiliente », souligne le rapport, ajoutant que le déficit budgétaire, estimé à 3,9 % en 2018 contre 3,7 % en 2017, devrait baisser graduellement, sous l?effet de la consolidation budgétaire et des réformes fiscales, la rationalisation des dépenses publiques et une mobilisation accrue des recettes. La BAD affirme, par ailleurs, que le Maroc a réalisé des performances économiques remarquables au cours de la dernière décennie.

La Banque panafricaine poursuit que le déficit du compte courant est estimé à 3,8 % du PIB en 2018, marquant ainsi une légère augmentation par rapport à 2017, due essentiellement à une augmentation des importations de pétrole et de biens d?équipement partiellement compensée par les recettes touristiques et les transferts.

Le stock d?infrastructures structurantes a été accru grâce à un taux d?investissement porté en moyenne à 34 % sur la décennie 2008-2018, contre 29,8 % en 2007, améliorant ainsi l?attrait du pays pour les investissements directs étrangers.

La diversification de l?économie dans les métiers de l?automobile, de l?aéronautique et l?électronique est un des objectifs clés du Plan d?accélération industrielle, peut-on encore lire. Ces efforts de diversification devraient déboucher sur une extension de l?agro-industrie et des services, et stimuler le transfert de technologies et la création d?emplois.

Pour la BAD, son succès dépendra, entre autres, de la mise en adéquation des politiques de développement du capital humain avec les besoins des différents secteurs productifs.

L?agriculture, qui contribue de manière substantielle à la lutte contre la pauvreté rurale, « doit être plus intelligente, se recentrer sur des activités à faible empreinte carbone et utilisatrices de technologies et d?innovations », recommande la BAD, poursuivant que ceci s?impose notamment à cause de la contrainte posée par la question de l?eau.

La BAD souligne également que l?amélioration de l?environnement des affaires doit être poursuivie pour créer des opportunités réelles de promotion du secteur privé, même si les autorités parviennent à créer des enclaves d?excellence à travers le pays avec des zones économiques spéciales.

La Banque indique également que l?ouverture vers l?Afrique subsaharienne offre aussi de nouvelles opportunités aux entreprises marocaines. Les « Perspectives économiques en Afrique 2019 » examinent les récentes évolutions macroéconomiques et les perspectives sur le continent, en mettant l?accent sur les implications des déséquilibres extérieurs sur la croissance et les défis financiers et monétaires de l?intégration.

Le rapport se penche également sur la création d?emplois à travers l?analyse du dynamisme des entreprises en Afrique, de même qu?il explore les enjeux économiques de l?intégration régionale en Afrique et les politiques susceptibles d?apporter la prospérité économique sur le continent.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale