Le scandale de la viande de cheval jugé à Paris à partir de lundi

Le scandale de la viande de cheval jugé à Paris à partir de lundi
Source : Parismatch.com
19/01/2019 11:00

Quatre hommes soupçonnés d'avoir participé à l'escroquerie de la viande de cheval vendue comme du boeuf en Europe sont jugés à partir de lundi à Paris.

Six ans après le retentissant scandale de la viande de cheval vendue comme du boeuf en Europe, quatre hommes soupçonnés d'avoir participé à l'escroquerie, dont deux anciens dirigeants de l'entreprise Spanghero, sont jugés à partir de lundi à Paris.

 

L'affaire, d'ampleur internationale, avait éclaté début 2013 au Royaume-Uni. Les consommateurs avaient découvert, effarés, que leurs lasagnes "pur boeuf" pouvaient en réalité contenir 100% de viande équine, ou que du cheval canadien avait pu être vendu comme du bœuf européen.

Ce scandale alimentaire - mais pas sanitaire - avait révélé la complexité et l'opacité des circuits d'approvisionnement et de transformation, de l'abattage de l'animal à l'agglomérat d'un "minerai de viande" qui terminait, après un long voyage, dans des millions d'assiettes sous forme de plats décongelés. Dans la foulée, l'opinion était devenue plus regardante sur l'origine des produits.

Le volet Spanghero, jugé à partir de lundi par le tribunal correctionnel de Paris, est le plus médiatique, mais toute la viande de cheval retrouvée dans des plats pur boeuf à l'époque du scandale n'a pas transité par cette entreprise. Quatre hommes doivent comparaître, principalement pour tromperie et escroquerie en bande organisée : un ancien dirigeant de Spanghero, ex-société de transformation des viandes implantée en Occitanie, l'ancien directeur du site et deux négociants néerlandais. L'ancien directeur général Jacques Poujol, Patrice Monguillon et les intermédiaires Johannes Fasen et Hendricus Windmeijer sont notamment soupçonnés d'avoir trompé la société de fabrication de plats préparés Tavola, filiale luxembourgeoise du groupe Comigel, en lui vendant en 2012 et début 2013 plus de 500 tonnes de viande présentée comme du boeuf alors qu'il s'agissait de cheval.

En parallèle de cette activité de négoce, Spanghero elle-même a écoulé plus de 200 tonnes de cheval, essentiellement sous forme de merguez au boeuf, mais aussi de plats préparés...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale