Grippe H1N1: Malgré un bilan qui s'alourdit, l'OMS rassure

Grippe H1N1: Malgré un bilan qui s'alourdit, l'OMS rassure
Source : LesInfos.ma
06/02/2019 12:40

Un dernier bilan fait état de 16 décès dus au virus de la grippe saisonnière H1N1, annonce le porte-parole parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, mardi à Rabat. Tandis que de nombreux patients sont toujours sous traitement, le ministère de la Santé et l'OMS maintiennent pour leur part qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

La question de la propagation du virus grippal H1N1 est sur toutes les lèvres... et particulièrement sur celles du porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, qui livré mardi à la Chambre des conseillers un bilan détaillé de l'épidémie. Il a annoncé en effet, que le bilan des décès liés au virus de la grippe saisonnière précédemment fixé à 11, s'est désormais alourdit, emportant 16 patients. Mustapha El Khalfi a néanmoins souligné que 20 patients ont recouvré la santé et que 36 autres sont toujours sous traitement. D’après les résultats des analyses effectuées sur 656 échantillons au laboratoire national de référence relevant du ministère de la Santé, il s’est avéré que la situation épidémiologique est similaire à celle enregistrée au niveau international, notant qu’un total de 148 cas ont été diagnostiqués, soit 22,6% de l’échantillon. Le ministre a aussi relevé que le virus de type A représente 97,3% en comparaison avec le virus de type B, notant que 80,6% des virus identifiés de type A sont des H1N1.

Afin d'enrayer cette épidémie, le ministre assure que le système de vigilance sanitaire et de surveillance épidémiologique ont été renforcés, notamment à travers une campagne proactive communicative. « Le ministère dispose d’un système d’information précis permettant d’assurer le suivi de tous les cas diagnostiqués, rappelant dans ce sens le lancement d’une campagne médiatique sur ladite grippe saisonnière, avec la programmation annuellement d’une campagne d’immunisation au profit de l’ensemble du personnel de la Santé (un total de 60.000 doses de vaccin avaient été mis à la disposition de ces derniers), outre la coordination avec la société civile au sujet de la promotion de la vaccination auprès des catégories à haut risque sanitaire, en particulier les personnes diabétiques », précise la MAP. A cet effet, le ministre insiste sur la disponibilité des vaccins contre la grippe précisant que les dépositaires de la carte RAMED peuvent se faire vacciner gratuitement, tout en rappelant la vigilance et la mobilisation du ministère de la Santé et de ses cadres, pour la prise en charge rapide et adéquate de tous les cas de grippe, ainsi que leur prédisposition pour fournir, le cas échéant, tout le traitement nécessaire.

Pas d'inquiétudes

Ces mesures préventives mises en place visent également à rassurer les citoyens. Une mission que l'OMS et le ministère de la Santé tentent de remplir en assurant que « La situation actuelle relative à la grippe saisonnière ne doit en aucun cas inquiéter la population ». Tout d'abord, l'OMS « a révélé les mêmes indicateurs statistiques que ceux annoncés par le Royaume en ce qui concerne la grippe saisonnière » et « chaque année, un échantillon des virus identifiés au Maroc est remis au centre de référence mondial situé à Londres pour l’examen de la constitution génétique, en vue de détecter toute mutation ou transformation génétique de la grippe saisonnière ». Dans un communiqué conjoint, l'OMS et le ministère de la Santé ont affirmé surveiller « la situation de très près et recommandent les mesures de prévention habituelles ». Selon la même source, le « système de surveillance de la grippe au Maroc fonctionne pleinement et génère toutes les données nécessaires aux actions de prévention et de riposte, notant que jusqu’à présent, aucune recrudescence anormale des cas de grippe saisonnière n’a été observée. De plus, les virus circulants sont régulièrement testés au niveau du Centre national de référence de la grippe et aucun nouveau type n’a été décelé. Le virus majoritairement circulant pour cette saison, au Maroc et à l’échelle mondiale, est le virus grippal A (H1N1), qui est un virus humain circulant depuis 2010 lors de chaque saison grippale. »

Selon la même source, le risque de complications, ou dans certains cas de décès, concerne essentiellement les groupes vulnérables, à savoir les femmes enceintes, les enfants de 6 mois à 5 ans, les personnes âgées et personnes souffrant de maladies chroniques. A cet égard, l’OMS et le ministère de la Santé « continuent de conseiller la vaccination annuelle des personnes appartenant à ces groupes à haut risque, ainsi qu’aux professionnels de santé ». Par ailleurs, « toute personne peut contribuer à limiter la propagation de la grippe en prenant des précautions simples, comme se laver régulièrement les mains, éviter de sortir si elle présente des symptômes grippaux et éternuer dans un mouchoir ou en utilisant son coude », précise le communiqué.

Si les deux organes insistent sur la nécessité « de ne pas s'inquiéter », ils assureront néanmoins la continuité d'une surveillance accrue de la grippe saisonnière sur le territoire « et fourniront des conseils supplémentaires au besoin ». Mustapha El Khalfi a rappelé pour sa part que le système de surveillance par l'OMS de l’influenza a débuté en 2004, notant que 375 centres sont chargés de la surveillance de la tendance du virus dans l’ensemble des provinces et préfectures du Royaume et que le nombre total de personnes dépendant de ce système a atteint les 12 millions de personnes. Il a également noté l’existence d’un autre système de surveillance épidémiologique pour les personnes atteintes d’Infection respiratoire aiguë sévère (IRAS), précisant que des échantillons ont été prélevés et envoyés au laboratoire national de référence par huit centres de santé publique situés à Rabat, Fès, Marrakech, Meknès, Beni Mellal, Oujda et Agadir, ainsi que par le biais d’un réseau de cliniques nationales privées.

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale