"Le Mystère Lagerfeld" : l'histoire d'un homme qui a construit sa légende

Source : Elle
06/02/2019 12:00

Pour écrire "Le Mystère Lagerfeld"*, Laurent Allen-Caron a rencontré les témoins de l'ombre. Ceux des premières années, surtout, lorsque Karl n'était pas encore Lagerfeld, ce personnage planqué derrière son éventail, à la silhouette reconnaissable dans le monde entier.

Dans son livre-enquête à paraître aujourd'hui, il a tenté, avec bienveillance, de résoudre cette énigme : qui se cache derrière le couturier ? Que reste-t-il du petit garçon qui passait des heures à dessiner dans sa chambre, que le créateur fascinant tente depuis toujours de dissimuler derrière le personnage que l'on connaît ? D'un Paris fou des années 70 à aujourd'hui, en passant par les années Palace et les prémices du prêt-à-porter, c'est aussi toute une époque que l'auteur restitue dans son ouvrage. Nous l'avons interrogé.

ELLE. La bibliographie de votre livre le montre, nombre d’ouvrages ont déjà tenté de percé le mystère Lagerfeld. Pourquoi avoir voulu ajouter le vôtre à ces enquêtes ? 

 

Laurent Allen-Caron. Pas tant d’ouvrages que cela justement. C’est surtout la presse qui, depuis son arrivée à Paris dans début des années 50, s’est intéressée à Karl Lagerfeld. Or il est avant tout un personnage de roman. Suite au documentaire** que j’ai réalisé sur lui il y a 3 ans pour France 2, j’ai voulu raconter dans un livre l’histoire d’un homme qui ne se livre pas. J’ai voulu poser le mystère, pour comprendre comment Karl était devenu Lagerfeld. Et comment l’homme avait construit sa légende. 

ELLE. Vous avez rencontré  de nombreux témoins de la vie de Karl Lagerfeld. Quel témoignage vous a le plus marqué ? 

L. A.-C. Difficile de choisir ! De ses amis d’enfance à ses proches, chacun des trente témoins que j’ai eu la chance de rencontrer m’a aidé à reconstruire le puzzle de sa vie. Grâce à eux, je me suis aussi plongé dans des époques passionnantes, entre l’Allemagne des années 40 et le Paris fou des années 70. Le jeune Karl Lagerfeld, que me raconte la muse de Dior, son amie Victoire Doutreleau, m’a particulièrement ému. Fraichement débarqué dans la capitale française au début des années 50, à 19 ans, il est déjà épris de liberté, l’esprit conquérant, sûr de sa réussite. Il y a aussi Diane de Beauvau-Craon, qui raconte avec joie et émotion la relation si singulière qui existait entre elle, lui et l’homme qu’ils aimaient tout les deux, Jacques de Bascher. 

ELLE. Et Karl Lagerfeld lui-même, avez-vous cherché à le rencontrer ?

L. A.-C. Je n’ai pas voulu faire un livre avec lui mais sur lui. Dans les articles de presse, ce sont toujours les mêmes propos, les mêmes histoires qui reviennent lorsqu’on l’interroge. Je voulais m’écarter de son point de vue, montrer le contrechamp et prendre de la distance. Sans pour autant perdre l’empathie que j’ai pour lui, bien au contraire… 

ELLE. Votre livre aborde la relation du couturier avec Jacques de Bascher, l’unique grand amour de Karl Lagerfeld. On comprend pourtant à demi-mot que cet amour n’était pas consommé. Quel rapport KL entretient-il avec l’amour et les plaisirs de la chair ? En a-t-il toujours été désintéressé comme ça semble être le cas ?

L. A.-C. Il a souvent comparé les plaisirs de la chair, avec amusement, à une « gymnastique ennuyeuse ». Comme souvent dans le travail de Karl Lagerfeld, et sa conception du monde, les rapports qu’il entretenait avec Jacques de Bascher étaient de l’ordre de l’idéal. Une relation sublimée, faite d’inspiration et d’admiration réciproque. Et puis il vivait aussi la vie de Jacques par procuration. Quant au reste, laissons-lui ce mystère. Karl Lagerfeld reste un homme pudique. 

ELLE. Le propos de votre livre tend à montrer que KL a construit, année après année, sa propre légende. Qui se cache selon vous sous les couches de « marketing de Karl » ?

L. A.-C. Karl Lagerfeld n’a pas toujours eu le look minimaliste noir et blanc, qui est le sien aujourd’hui. Son apparence a changé, de décennies en décennies, mais il a toujours été un personnage construit. Derrière cette légende, qui peut sembler austère et impressionner, se cache un homme de haute culture, lecteur jamais rassasié, sensible, qui a vécu, aimé et parfois souffert...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale