Le Fonds mondial veut intensifier la lutte contre sida, tuberculose et paludisme

Le Fonds mondial veut intensifier la lutte contre sida, tuberculose et paludisme
Source : Sciencesetavenir.fr
07/02/2019 08:05

La lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme doit être intensifiée si la communauté internationale veut réaliser son objectif d'éliminer ces trois pandémies à horizon 2030, avertit le dirigeant du Fonds mondial dans un entretien à l'AFP.

"Pour dire les choses franchement, nous ne sommes pas sur la bonne trajectoire pour accomplir cette ambition", déclare Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, lors d'une rencontre avec des journalistes à New Delhi.

La capitale indienne accueille vendredi une réunion - à laquelle participera la ministre française de la Santé Agnès Buzyn - préparatoire de la prochaine conférence triennale de financement du Fonds Mondial, qui se déroulera à Lyon en octobre prochain.

Le combat contre ces trois maladies emblématiques a déjà engrangé des succès remarquables.

Les nombres de décès dus au sida et au paludisme ont diminué environ de moitié depuis le début du siècle. La tuberculose, aujourd'hui maladie infectieuse la plus meurtrière dans le monde avec 1,3 million de décès par an (hors co-infections par le VIH), faisait en 2016 autour de 20% de morts en moins qu'en 2000.

 

Mais ces avancées restent encore trop modestes au regard de l'objectif d'élimination de ces épidémies d'ici 2030 qu'a fixé l'ONU: "Si vous comparez la courbe en termes de nouvelles infections et de décès par rapport à celle que nous devrions avoir, nous devons accélérer le mouvement", prévient Peter Sands, 57 ans, arrivé l'année dernière à la tête de l'organisation.

Les risques de relâchement des autorités sanitaires, la stagnation des dépenses d'aide internationale allouée à la santé et le développement de formes de maladies résistantes aux médicaments pourraient mettre à mal les progressions réalisées dans le domaine et font redouter un rebond des épidémies.

- Sodas et médicaments -

Créé en 2002 comme un partenariat entre pouvoir publics, société civile, secteur privé et malades, le Fonds mondial s'inquiète notamment des cas de tuberculose résistante aux antimicrobiens, estimés à 600.000 à travers le monde.

La tuberculose multirésistante, porteuse d'un taux de mortalité de 50% comparable à celui d'Ebola, n'est diagnostiquée que dans un quart des cas et est extrêmement difficile à contenir et à soigner. Pour M. Sands, c'est l'une des menaces actuelles les plus pressantes pour la sécurité sanitaire mondiale...

Recherche
Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

Météo Plus

En bref Voir plus



Les articles les plus lus

Buzz

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale