Rwanda : des médias français dévoilent une note de la DGSE sur l'attentat déclencheur du génocide

Rwanda : des médias français dévoilent une note de la DGSE sur l'attentat déclencheur du génocide
Source : France24 International
07/02/2019 09:00

Mediapart et Radio France ont publié mercredi des extraits d'une note des renseignements français qui a désigné, dès septembre 1994, deux "extrémistes hutus" comme les "principaux commanditaires" de l'attentat déclencheur du génocide rwandais.

Radio France et le site d'information Mediapart ont publié mercredi des extraits d'une note des services de renseignements français qui, selon ces médias, a désigné, dès septembre 1994, deux "extrémistes hutus" rwandais comme les "principaux commanditaires" de l'attentat à l’origine du génocide au Rwanda en 1994.

Ces médias indiquent que cette note de la Direction générale de la sécurité extérieure française (DGSE) "a été déclassifiée par le ministre (français) de la Défense le 17 septembre 2015" à la demande des juges d'instruction parisiens qui enquêtaient sur l’attentat contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana.

"Ce document du renseignement français", en septembre 1994, "désigne deux extrémistes du régime, les colonels Théoneste Bagosora, ancien directeur du cabinet du ministre de la Défense, et Laurent Serubuga, ancien chef d'état-major des Forces armées rwandaises (FAR), comme 'les principaux commanditaires de l'attentat du 6 avril 1994'", affirment Médiapart et Radio France, qui s'interrogent : "les services de l'État (français) ne savaient-ils vraiment rien ?".

 

L'attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, un Hutu, est considéré comme l'événement déclencheur du génocide qui fit 800 000 morts selon l'ONU, principalement parmi la minorité tutsi.

Le colonel Bagosora fut un des principaux instigateurs du génocide. Il a été condamné à une longue peine de prison par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), qu'il purge au Mali.

Laurent Serubuga, soupçonné d'implication dans le génocide par Kigali, "s'est installé en France dans les années 90", selon Mediapart et Radio France. La justice française a rejeté en 2014 la demande d'extradition de ce Rwandais vers Kigali...




Recherche


Les articles les plus lus

Buzz

Newsletter
Conformément à la loi 09-08, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition au traitement de vos données personnelles.
Ce traitement a été autorisé par la CNDP sous le n° D-W-343/2017

*: champ obligatoire

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour faciliter votre navigation, vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter notre Notice légale